jeudi 28 janvier 2010

Frida Kahlo



Le weekend dernier, on a décidé avec mes "pines-co" de faire dans le culturel. On a profité de notre temps libre, de notre intérêt certain pour la peinture et d'un excès de motivation , pour aller voir l'expo Frida Kahlo au Bozar à Bruxelles.

Arrivée devant le Bozar y'avait la queue. Moi et ma patience on s'est dit que c'était abusé de faire la queue un samedi après midi. Heureusement, j'ai des pines-co ultra motivantes, du coup on a attendu très gentiment!

Frida Kahlo, j'en ai entendu parler pour la première fois dans mon adolescence. Quand je suis allée voir le film "Frida" au cinéma avec ma maman. Une Frida interprétée par la belle Salma Hayek.


A la sorti de ce film...bon déjà d'une, j'avais les yeux humides et je reniflais telle une femme du monde; mais surtout je m'étais jurée de mieux connaître la peintre, la femme et son histoire. Et évidemment, à part avoir étudier une toile d'elle durant mon cours d'histoire de l'art en France, je n'avais rien fait d'autres...ce fût alors l'occasion!

Donc le Bozar à Bruxelles célèbre en ce moment, le bicentenaire du début de la guerre d'indépendance du mexique. Et ils se sont intelligemment dit, que montrer quelques toiles de cette féministe de Frida Kahlo sera plutôt cool. L'expo regroupe donc une vingtaine de toiles de l'artiste, réalisées entre 1927 et 1945, reprenant ses thèmes favoris: l'auto-portrait, la mort, la vie, la douleur (que c'est joyeux que tu dois te dire dans l'intérieur de ton corps)!

Quand tu rentres dans la pénombre de la pièce, où que les toiles sont exposées, la première chose que tu vois, c'est cette grande toile sur la gauche, qui te fais une petite (mais très juste) biographie de Frida Kahlo. Déjà ça te plante le décor; tu rigoles moins et tu te dis que cette femme a eu une vie incroyable et qu'elle a une force de caractère irréprochable (ou insensée selon le point de vue).

Et puis après tu te ballades dans cette grande pièce. Chaque tableau à une histoire; chaque tableau fait référence à un moment fort de la vie de la peintre: son accident, ses fausses couches, sa souffrance, sa volonté de continuer à être belle (et elle l'était vraiment), l'amour avec lequel elle peint ses proches...toutes ses toiles sont remplies de symboles; des symboles expliqués grâce à un petit livret qu'on te distribue à l'entrée de l'expo.

C'est une expo très dure. Mais très belle. Et je te la conseille vraiment. Elle est visible jusqu'au 18 avril. Et pour plus d'info tu cliques ici. Voilà c'est tout!! (j'ai presque eu envie de mettre un smiley, mais on est pas sur skyblog ici hééé hooo)!





5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne savais que tu aimes l'art! J'aime la peinture de Frida Kahlo eh eh Tu écris trés bien Marion.
Comment ça va là en la Belgique?

Signé......

Monsieur Docio!!!

Surprise! :)

Camille a dit…

On a même eu besoin de s'asseoir à la sortie... Dingue. Heureuse d'avoir vécu ça avec toi...

Norlah a dit…

Vive le cinéma tarin.

Vive les femmes du monde!

(chanceuse, à Paris Soulage et ses noirs, c'est bourré de monde et moins intéressant..)

MS a dit…

J'adore Frida Kahlo !! Je m'arrange pour essayer d' étudier ça avec mes élèves, c'est tellement fort comme peinture....

imane a dit…

sympa comme tout ce blog

x
cheeky girl