mardi 28 septembre 2010

la roue tourne...


Je n'arrive plus très bien à écrire ici. Pardon pardon. Mais le pire, c'est que pour l'instant, je n'ai plus trop envie d'écrire sur ce blog. La simple impression de ne pas avoir grand chose à dire; et quand bien même j'ai quelque chose à dire, je n'arrive pas à l'écrire comme je le voudrai.

C'est bizarre, un temps sur ce blog je parlais de vêtement, de la fashion et tout ça...mais depuis que j'ai arrêté les achats compulsifs (papa et maman et le banquier sont drôlement contents), je n'arrive plus à en parler. Par contre, j'ai décidé que mon mémoire de fin d'étude tournerai autour de la mode belge et de ses créateurs putain de doués. Alors peut être que je reviendrai parler de tout ça ici. Inch' allah comme dit petite polack!

Et puis c'est surement un peu con (ou pas) mais écrire un article par mois ou tous les 15 jours pour dire "je m'excuse de pas poster plus régulièrement" c'est un peu débile. Et surtout ça sert à pas grand chose je trouve! Alors voila, les petits loups, on fait une pause blog par ici!

Je vous embrasse bien fort pour la peine. Prends soin de toi et couvres toi bien dehors, il commence à faire putain de froid dans ma Belgique!


On écoute: tout l'album de Lilly Wood & the Prick

mardi 7 septembre 2010

La Belgique, ça vous gagne!



L'internaute !


C'est fou comme en ce moment je n'ai rien à raconter. Je veux dire, je suis en vacances. Et je fais pas grand chose de mes journées (ce qui est foutrement bon cela dit)! En plus, je sors pas trop trop, car j'économise pour Madrid. J'aime pas trop trop ça économiser (qui aime ça en même temps...j'suis con moi des fois). Par contre, t'imagines pas comme je suis drôlement fière quand j'y parviens. M'enfin, soyons honnêtes, économiser c'est un peu un truc normal dans la vie. On va donc pas me donner une médaille, ça je l'ai bien compris!

Mis à part ça, grâce à twitter, je vois bien c'est le bordel en france avec les grèves et tout ça (quel prise de tête la retraite...). Et bien saches qu'en Belgique, no problem quoi! En même temps, y'a toujours pas de gouvernement. Donc le pays peut pas prendre de mesures relous. Du coup, les gens s'en foutent royalement (hahaha, c'est le cas de le dire...ok je sors) et donc, pas de manifestations à Bruxelles.
D'ailleurs c'est étonnant comme les belges se foutent de ce qui leur arrivent...quand tu leur demandes "mais alors, ça te déranges pas de pas avoir de gouvernement?" et bien le mec il va te répondre "boarf, on voit pas trop la différence tu sais. Et puis on a déjà tenu 200 jours sans gouvernement, là ça fait que 90 jours". T'imagines bien que ce raisonnement choque mon esprit révolutionnaire de française! M'enfin, on s'habitue apparemment!
Ah et aussi j'ai encore entendu dire ce matin à France Inter, que c'était genre hyper tendu entre les wallons et les flamands, qu'on était à deux doigts de scinder la Belgique en deux...! Et bien, je peux te dire qu'on ressent pas du tout la même chose. Ici, tout le monde s'en fout; c'est à dire que les wallons et les flamands vivent bien ensemble. C'est juste qu'on a un peu tendance à généraliser/stigmatiser des propos voire une situation quoi! Et moi ça m'énerveeeeeeuh!

Sinon, sur Bruxelles, tout va bien, il fait toujours un temps maussade :)


On écoute: You can get it if you really want - Jimmy Cliffe

jeudi 2 septembre 2010

Rainy Brussels !


Pour la grande majorité de la populace, c'est la rentrée. Pour ma part, mes vacances ont commencé le 28 août et s'achèveront le 21 septembre. Je ne parlerai donc pas de rentrée scolaire d'ici là, point barre! Par contre, vu que c'est pas ce blog qui m'a étouffé durant deux mois, je vais te faire un bilan inintéressant de ce dernier mois. T'en as de la chance, joli petit internaute!

Le 28 août marquait la fin de mes examens. Examens de rattrapage que j'ai foiré; c'est pourquoi nous n'en parlerons pas ici. Non pas que ça me fasse profondément chier de m'étendre sur mon échec scolaire (il y a quand même bien pire dans la vie), mais comme je te l'ai dit ci-dessus, je suis en vacances. Cimer!

Ah et le 25 août c'était l'anniversaire de petite polack (cf pour ceux qui ne savent pas, l'amoureuse). Et comme petite polack en a un peu marre de la pluie bruxelloise (genre 15°c et de la pluie environ 6,5/7 jours tout le mois d'août), je l'embarque quelques jours à Madrid en septembre pour son anniversaire. Elle était contente. Du coup, j'étais contente aussi.

Bon et entre le 26 août et le 1er septembre, ce fût le black out total niveau body. C'est à dire que je me suis tapée une angine rouge hardcore comme la mort avec fièvre et fatigue tuante (quand le gentil petit docteur m'a dit "tirez la langue et faîtes aaaaaaah", il a regardé deux secondes au fond de ma gorge et a fait quelque chose comme "oulalalalalalalalala, beurk, dégueu là dedans"). Je vous laisse imaginez l'état de la chose! (je passe l'étape "non je ne veux pas aller chez le docteur, je suis trop une petit bonhomme, je peux tout vaincre le virus toute seule"...échec cuisant et remontrances de petite polack et des copains qui se faisaient du soucis)!

Une fois les médocs & antibios en main, je me sentais déjà presque mieux; je me voyais déjà m'ébrouer dans les parcs et rues de Bruxelles pour fêter l'échec de mes exams avec les copains.

Et c'est là, que la loi des séries s'est confirmée. C'est à dire qu'un matin, je me réveille sans fièvre et sans mal de tête. J'étais contente alors je décide de prendre mon thé et mes médocs tout bien comme il faut. Et puis je file à la salle de bain. Et je me regarde dans cette grande vitre. L'internaute, j'ai du dire un truc comme "OH PUTAIN DE MERDE C'EST QUOI CAAAAAAAA??" Ça, c'était des centaines de centaines de boutons rouges sur mon visage, cou, torse, ventre. Allergie à la pénicilline (et donc à l'antibio). Je le savais même pas. Et ca fait drôlement moche. Genre, t'as l'air d'une alcoolique au visage bouffie par l'alcool au teint rubicond. Du grand glamour en somme. Petite Polack a dit que j'étais belle quand même; évidemment je mets en doute tout ça...c'est qu'elle veut juste être gentille avec moi et me ménager. Non car les colocs elles ont dit "hahahaha, on dirait un clafouti, une alcoolo, c'est horrible". Je les crois elles car le foutage de gueule ça les connait bien!

Là nous sommes le 2 septembre...j'ai toujours des rougeurs sur le visage, le cou et le torse; mais ça n'a quand même plus rien à voir. J'ose même sortir dehors. Surtout que depuis hier, il faut beau sur bruxelles :)



On écoute: Heavy Cross - Gossip

jeudi 15 juillet 2010


Cher joli internaute,


Demain je serai en festival à Musilac. Avec une programmation de ouf; non mais regarde là comment ça va être du kiffe! Et donc, pour faire mon Woodstock à moi, je vais camper avec les copines sur place. Ça fait un peut rire tout le monde cette affaire là, sachant que le camping et moi c'est pas la passion qui nous étouffe. M'enfin, je veux faire ça bien, comme on dit!

Et puis après, je pars dans la maison de vacance des parents. Avec la piscine et tout ça (quoi, quoi, j'ai droit de me la raconter un peu quoi)! C'est dans le trou du cul du monde, vers Amboise, là où qu'il y a plein de châteaux très beaux!
Mais si je vais me perdre là haut, sans internet et sans voiture (oui c'est possible...vivable je ne sais pas, mais possible oui), c'est pour réviser mes rattrapages qui auront lieu en Août à Bruxelles.

Donc internaute, si t'as envie de passer me faire un coucou et profiter de la piscine, aucun soucis, je t'accueille les bras ouverts et le verre de vin rouge!
C'est ici que bronzerai!

Voilà, tu sais tout, je file, je dois aller me brosser les dents!




On écoute: Yellow Submarine - The Beatles

vendredi 9 juillet 2010

La montagne, ça vous gagne!



L'internaute, dans mon dernier billet, je te parlais du sport. Et bien figures toi que j'aime bien ça. J'avoue tout! J'aime le sport, les courbatures, la transpiration, les chaussettes qui puent et tout ce qui va avec!


Je n'ai pas fait de sport durant un an; rapport au fait, que l'université de Bruxelles m'a drôlement bien exploité! Et donc, durant un an, j'ai mangé, dormi et bu de la bière (fort heureusement, j'ai rarement mangé des frites). Bilan de tout ça, c'est pas la tonicité musculaire qui m'envahit!

Alors dès que je suis rentrée en France, j'ai ressorti la panoplie de "marion la fille saine et tonique du body". Je m'inflige donc tous les jours des abdos-fessiers et un footing. Récemment, j'ai même poussé le vice un peu plus loin et je suis partie en randonnée avec la petite soeur et le papa. J'ai aussi ressortie ma raquette de tennis et je suis allée transpirée sur le bitume (genre comme à Roland Garros quoi)!

Depuis une semaine, j'ai des courbatures (et des coups de soleil). Et j'aime ça. Beaucoup des mes pine-co me demandent "mais pourquoi tu fais du sport? t'es fooolle ou quoi?". Alors pourquoi je fais du sport? Si je dis que je fais du sport pour mon équilibre personnel ça serait qu'à demi-vrai. La vérité c'est que j'ai envie de perdre ce qu'on appelle "les kilos superflus". Et comme à côté de ça, je ne veux pas me priver de fromage (à qui je voue un culte et un amour inconditionnel) et de soirées entre copines où le vin coule à flot (geeeenre...), je me suis dis que faire du sport était une bonne alternative pour, au moins, raffermir le body.

Et figures toi que ça marche cette affaire de sport...alors si tu le veux bien, on fait le bilan en aout et on verra si le slogan "manger bouger, je sais plus trop quoi" c'est véridique ou si c'est qu'une imposture intersidéral!

ps: même qu'en septembre je risque de pousser le vice encore plus loin, puisque je vais peut être m'inscrire aux pilates à Bruxelles...("hérésie, elle est perdue, elle est tombée du côté obscure de la force" que tu dois être entrain de crier derrière ton écran)!



On écoute: Dirty Harry - The Lanskies

mardi 6 juillet 2010

back to France !


Ola l'internaute!

J'arrête pas de me faire traiter, comme quoi, je laisse ce blog à l'abandon. Ce qui n'est pas faux. Donc sous la pression publique, je vais revenir squatter le web 2.0! J'ai quitté Bruxelles et je suis de retour en France jusqu'à début Aout. Ça fait du bien de revenir, je dois avouer (même si jour après jour, la France devient SarkoLand...).

Toutefois, depuis que je suis de retour dans mon pays et dans mon étouffante ville qu'est Grenoble durant l'été...j'ai un comportement déviant. Certains diront "le comportement déviant tu l'as depuis que tu sors avec cette jeune fille aux origines polonaises". Et j'aurai envie de dire "certes, l'ami". Mais le plus grave n'est pas là! Oh que non!

Depuis que je suis seule dans la maison parentale, j'ai fais amie-amie avec Britney Spears...ouuuuuh le vilain comportement déviant. Je danse (c'est un bien grand mot...disons que je gigote) en petite culotte dans mon salon, sur du Britney Spears. Et j'aime ça. Certains trouvent cela navrant...moi je trouve ça plutôt grisant!

Sinon, je passe mes journées à lire au soleil. Vitesse de croisière: un livre par jour. A mon tableau de chasse pour l'instant? Du Kundera, du Colette et bientôt, Sade n'aura plus de secret pour moi (là encore, certains diront que lire du Sade et y prendre un malin plaisir, est un comportement déviant...) (mais j'admire Sade autant que Britney Spears, sache le, joli petit internaute)!


Ah oui, autre comportement déviant: je refais du sport. Alors là, quand j'ai annoncé ça à mes copines, certaines ont crié au scandale et refusent de me parler depuis. Mais si je me remets au sport, ce n'est pas dans l'idée de ressembler à Nathalie Portman en bikini (j'ai abandonné l'idée depuis longtemps), mais plutôt dans l'optique de battre ma petite copine au bras de fer...triste but je te l'accorde, mais je cherche la motivation là où je peux hein! Et sache pour ta gouverne (qu'est ce qu'on parle bien sur ce blog...ça doit être l'effet Colette ça, cherche pas), que gigoter 30mn sur du Britney Spears, fait parti de mon sport quotidien!


Sur ce, je te quitte et te promets de revenir bien plus souvent...! Astalavista baby and if you seek Amy...(ok ok j'arrête, je sors, je prends la porte)!



On écoute: If you seek Amy - Britney Spears

mardi 1 juin 2010

- dessin de Pénélope Jolicoeur -


C'est moche de revenir écrire ici. Surtout que je compte parler de Louise Bourgeois. Qui est morte hier soir. C'est surement pas le plus "youhou des articles", ni surement une bonne raison de revenir ici. Mais je m'en fous un peu. C'est que Louise Bourgeois je l'aimais beaucoup. Du moins son travail, car elle est moi on se connaissait pas. Ou plutôt moi je la connaissais mais elle, elle ignorait qui j'étais (hérésie que j'ai envie de dire)!


Donc hier, juste avant d'aller me coucher, Clara qu'est une femme du monde, me dit sur facebook (ouais ouais, on est branchées web 2.0 clara et moi): "Louise Bourgeois est morte". Avouez que c'est de l'information brute. Ce à quoi j'ai répondu "Naaaaaan?" (belle répartie, je sais bien). Evidemment, en tant qu'étudiante en journalisme (dans une université qui aime exploiter ses étudiants), je suis allée sur l'internet mondial, vérifier plusieurs sources fiables. Et j'ai pu tristement constater que Madame Louise Bourgeois était partie à 98 ans de son New-York chéri.

Louise bourgeois, artiste sculpteur et plasticienne. Genre la polyvalence artistique elle maîtrisait (que sa soeur s'appelait Henriette et son frère Pierre ce n'est pas très important; mais je sais bien que l'importance ici, est tout relatif).

Si on veut résumer grossièrement son travail, on pourrait dire que son oeuvre globale, tourne autour de la procréation, de la fécondation, de la maternité.
Evidemment je crois que comme pas mal de monde (banalité je crie ton nom), j'ai beaucoup aimé sa fameuse araignée. Et toute le symbole qu'entourait chacune de ses oeuvres (attention, ça va être la minute "je recrache mon cours d'histoire de l'art").

Consciente de cette dimension de son œuvre, elle est restée très éloignée des représentations artistiques qui caractérisaient le surréalisme (notamment dans leur rapport à l'inconscient). Et a clairement ouvert la voie de l'avant-gardisme contemporain.
`

Et un jour elle a déclaré:
"Art is a guarantee of sanity. That is the most important thing I have said". Une bien jolie phrase pour clore cet article.


On écoute: Somebody else's guy - Jocelyn Brown

jeudi 29 avril 2010

Still alive !



I'm still alive !!!



Bon ça se voit pas trop sur ce blog. Mais encore une fois, ce master de journalisme à Bruxelles m'exploite drôlement.

Genre les 35h c'est DTC (je ne traduirai pas, car sur ce blog c'est bien connu, on a un langage soutenu bordel)!
Et voila c'est tout.

Un jour je reviendrai. Mais ce jour il n'est pas encore venu. Putain, on est pas rendu l'internaute!
Allez, triple kiss sur ta face comme dirait une blogeuse influente (Vaness' je crie ton nom)!


On écoute: Watch me fall apart - Hard Fi

lundi 12 avril 2010

la petite chronique musicale du lundi




La dernière fois j'avais dit que les groupes rock français ça couraient pas les rues. Par contre au niveau pop/folk on assure pas mal. Je veux dire, rien à voir avec les américains et leurs songwritters on est bien d'accord. N'empêche que...

Par exemple, grâce à une copine, j'ai récemment connu Elephanz. C'est français. Y'en a qui disent que c'est breton (rapport au fait qu'ils viennent de Nantes). Mais nous ne laisserons aucune place au régionalisme sur ce blog, qu'on s'entendent bien haha !

Donc Elephanz à la base c'est deux frères. Au final, ils sont cinq: Max, John, Clément, Thibaud et Antoine. Et pour celles (ou ceux, on est pas bégueules sur ce blog) que ça intéressent, ils sont plutôt yummy yummy les garçons.

Dès les premières chansons, tu ressens bien que les garçons ont été grave influencés par la pop des années 60, genre les Beatles, Bowie, Lou Reed, les Kinks et tout et tout. Ce qui fait que leur chansons sont vraiment mélodiques, un instrumental qui fonctionne vraiment bien. Bref, c'est inventif, énergique, mélodique.

Certaines fois je me dis que si Elephanz était anglais, on aurait trop entendu parler d'eux comme étant "le nouveaux phénomène pop anglais". En France c'est différent. On en parle pas. Ou trop peux. Et c'est dommage. Je dirai une seule chose alors: La Bretagne a de la chance de les avoir !


vendredi 9 avril 2010


Le 7 avril c'était mon anniversaire. J'ai eu 23 ans l'internaute! Ouais, ouais maturité here I come! (genre...mais alors vraiment genre...haha).

Mes amis qui sont, eux aussi drôlement matures, ont insisté pour que je porte ce wonderful diadème toute la soirée. J'avais pas l'air maligne tiens! Par contre pour se faire payer des frites gratuites, ça marche bien cette histoire de couronne ! Là sur la photo, je faisais le "coucou royal" aux inconnus. Autant te dire que j'avais déjà bu quelques verres de trop. Mais on s'en fout car c'était mon anniversaire (phrase que j'ai du répété une centaine de fois dans la soirée)!

Ce fût un anniversaire génial, avec des amis géniaux...une soirée simple qui va rester longtemps dans ma petite tête. Ah mais gros bémol quand même: le diadème a eu un fort succès. Je veux dire, même des militaires voulaient l'essayer. Ils étaient drôlement ridicules eux! (contrairement à moi évidemment)!

Soirée qui s'est finie vers les 6h du matin. Mais on s'en foutait, car encore une fois, c'était mon anniversaire. Le lendemain fût nettement moins glorieux par contre. Je n'entrerai donc pas dans les détails. Toutefois par soucis de transparence sur ce blog, tu es en droit de savoir, que les trois mots: "mal de crâne" me parlaient drôlement. Point barre.

Donc un grand à tout le monde. Pas trop d'émotions non plus. C'est qu'on est un peu pudique des sentiments sur ce blog !




mardi 6 avril 2010



Cher internaute. Aujourd'hui c'est un billet plutôt drôle (enfin je crois) que je m'en vais rédiger. En fait je vais quand même t'expliquer avant tout, le cheminement de ma pensée.

A la base, je voulais pas en parler sur cet espace. Je me disais que ça n'y avait pas sa place, que de toutes façons, ça changerait rien à ce blog, ni à moi et encore moins à mon tarp'. Mais en fait j'ai quand même envie d'en parler car c'est (un peu) drôle tout cette histoire là. Et que finalement, c'est une occasion de venir poster sur ce blog, qu'est drôlement délaissé le pauvre bichon.

Un soir dans la semaine où que je devais être chez moi à bosser mes cours ET à trainer sur l'internet mondial, voila pas que ma mère (qu'est elle aussi branchée web 2.0), vient me taper la discuss' sur msn. On commence à discuter de la météo, de mes cours, de la dernière chronique de Guillon, de ma petite soeur et son copain (ils sont drôlement casés ces deux là, j'te raconte pas). Et là, ma mère me pose la question fatidique, celle que tu redoutes dans le plus profond de ton corps: "Et toi ma chérie, les amours?"

Là très franchement, j'avais très envie de lui envoyer un "LOL". Mais elle n'aurait peut être pas bien cerné l'ironie de ce langage de geek! C'est alors que tout s'est enchainé: "Les amours? Plutôt bien. Je sors avec quelqu'un. C'est une fille. Tout se passe bien. Et maman, s'il te plait, pas de crise cardiaque."

L'internaute, en l'espace de 10 secondes et d'une pression sur la touche ENTER de mon clavier, je venais de faire mon coming-out à ma mère. Et là tout haut devant mon pc j'ai murmuré un "PUTAIN DE MERDE DE COUILLES DE.....MAMANNNN REAGIT STP" (en vrai je gesticulais sur ma chaise tel un macaque et je disais sur facebook, à ma super pine-co Camille, que je tremblais des mains et que c'était drôlement moche à voir)

Deux minutes après, ma mère avait elle aussi appuyé sur la touche ENTER de son clavier. J'avais un peu peur de lire ce qu'elle avait écrit...mais j'ai pris mon courage à deux yeux et j'ai lu: "ma chérie, je m'en doutais" et puis elle m'a sorti tout le truc comme quoi, si j'ai trouvé un équilibre comme ça et que je suis heureuse c'était l'essentiel.


Ma mère déchire grave. Point barre. Et je l'aime d'amour de tout comprendre à la vie comme ça.






jeudi 1 avril 2010

être fashion du cheveu...



Je sais pas trop vous, mais moi, les bijoux j'aime bien. Mon seul problème c'est que je les perds ou que je les casse. Durée de vie d'un bijoux, entre 6 mois et un an (je rassure quand même, y'a des exceptions hein...au cas où vous voudriez m'en offrir quelques uns)!

Les seuls bijoux que je ne perds pas, ce sont ceux que je pose sur ma tête. Genre les serre-têtes ou les bandeaux (oui le bandeau est un bijou, cherche pas)! J'en ai des tonnes qui trainent chez moi. C'est que, si tu lis assidument ce blog, tu auras remarqué que mes cheveux, c'est un peu la chose la plus importante dans ma vie d'étudiante-un-peu-has-been-de-la-fashion-en-ce-moment; une sorte de "je t'aime moi non plus". Et que j'aime bien les honorer (et les discipliner) en y mettant plein de choses dedans/dessus/peu importe finalement (même si en ce moment, avec ma folie de coupes courtes, j'ai un peu laisser tomber de briller de la chevelure)!

Et récemment j'ai vu les nouveaux serre-têtes de Marc Deloche qui sont tout en argent massif (tu cliques dessus pour agrandir)


Là tu dois te dire comme moi...mais qui est ce Marc Deloche qui fait ces jolis serre-têtes, qui nous font baver devant nos écrans? Et ben grâce à mon amour pour le web 2.0, je peux te dire que Marc Deloche il vient de Toulouse (là où il fait beau et chaud). Il est aussi architecte (mais pour les boutiques Paul Ka...pas pour les magasins Pimkie). Mais là, vu comme je bloque sur les serre-têtes, je vais surtout retenir qu'il est créateur de bijoux. Point barre. Et que c'est un peu cher mais que c'est surtout très beau. Oui voila, retiens surtout que c'est très beau l'internaute!

Sinon c'est mon anniversaire le 7 avril. Enfin je dis ça, je dis rien hein...d'ailleurs cher monsieur Marc Deloche, j'ai été très gentille cette année, j'ai bien travaillé à l'université et j'ai même laissé ma place à une vieille dame dans le métro, donc si vous voulez me récompenser pour tout ça, vous pouvez m'envoyer un joli petit serre-tête que je poserai sur ma jolie tête. With LOVE !


mercredi 24 mars 2010

Jacadi Kaki !




Mon petit internaute, on va reparler un peu du monde merveilleux et impitoyable de la fashion sur ce blog!

Même si je suis devenue grave has-been du vêtement depuis quelques temps, j'ai quand même remarqué, que pour la saison printemps/été 2010, y'a le kaki qu'est de retour. Et y'en a partout! On l'a d'abord vu sur les podiums des défilés les plus coolos des fashion week (excepté Lanvin): Alexander Wang, Balmain, Céline ou Chloé.




Et voila que maintenant, le kaki squatte tous les magasins. Dont Zara. Où que y'a une parka toute légère, pour le printemps. Un kaki tout clair; celle-ci, elle risque bien de se retrouver dans le dressing dans pas trop trop longtemps héhé!

Je dois bien avouer qu'au début, le kaki et moi, s'était mal parti. C'est que je le trouvais pas bien intéressant, un peu fade et tout ça. Et puis, ce fut la révélation. Une révélation qui apparût grâce à une vieille casquette et à la parka d'une copine. Et là, j'ai remballé mon égo et j'ai déclaré au kaki que je l'aimais! Je fais un peu la girouette de l'amour en ce qui concerne la fashion. Mais le kaki, il est pas bégueule, il m'a dit que y'avait pas de soucis, qu'il viendrait bien squatter mon dressing. Il est genre coolos le kaki!


mardi 23 mars 2010

La petite chronique musicale du (pas vraiment) lundi



Ouuuh, la vilaine que vous devez penser! J'avais dis à demain. Et en fait non. Pourtant j'avais le temps je crois. Mais y'a une fille qui m'a kidnappé pour une soirée lecture. J'ai rien pu faire avec mon 1m55...désolant !

Alors aujourd'hui j'aimerai vous parler d'un petit groupe de musique. C'est Français, c'est toulousain et ça rock. Ca s'appelle The Red Lips (ou "les lèvres rouges"...mais avouez qu'en français ça le fait moyen. C'est un grand sujet ça d'ailleurs...pourquoi quand on chante anglais ça fonctionne mieux qu'en français? Je veux dire, t'écoutes une chanson des Rolling Stones, ça vole pas bien haut...et pourtant j'écoute tous les jours. Un grand mystère de la vie qu'on essaiera d'élucider plus tard sur ce blog).

Parenthèses fermées, The Red lips est un groupe pop-rock (un peu plus rock que pop en fait), aux sonorités New Wave et 80's. Dans ce petit groupe y'a Sebastien qu'est guitariste, Nathan qu'est bassiste (je sais pas pourquoi, mais les gens qui jouent de la basse, ils marquent grave des points avec moi), Guillaume le batteur et puis Charly qui chante (et qui accessoirement, joue très bien de la guitare). En gros c'est un groupe où qu'il y a que de la testostérone.

Au niveau des influences, j'imagine bien qu'ils ont du écouter du Franz Ferdinand, les Dandy Warhols, les Strokes et puis du Gainsbourg (pour le dernier j'en suis pas sure du tout, mais dans ma vie, je pars du principe que tout le monde a été influencé par Gainsbourg).

Et pour parfaire leur CV, ils ont été lauréats SFR jeunes talents 2009, ils ont fait Rock en Seine et les premières parties de The Virgins et de The Astéroïde Galaxy Tour. En gros, ils assurent et puis c'est tout!

On va me dire, que y'en a marre que je fasse la promotion de petits groupes français de rock qui révolutionnent pas le monde de la musique. mais j'y peux rien, c'est mon côté chauvin. Et dès qu'il y a un truc qui se fait de bien sur la scène rock française (donc pas très souvent, soyons honnêtes tout de suite), j'aime bien en parler.

dimanche 21 mars 2010

back !

- Botanique, Bruxelles, Dimanche, 16h12 -



... ... ... * chuuuuut * ... ... ...

le retour sur la pointe des pieds. Genre tout doucement, sans bruit. Et sans prétention. C'est qu'après tout ce temps, j'ai un peu l'impression d'être une sans papiers de la blogo.

L'université m'a un peu kidnappé ces deux derniers mois. Et puis, le peu de temps que j'avais, je le passais à dormir ou à sortir vite fait avec les pines-co. Ah oui, et comme j'ai été toute pourrie du body, j'avais pris un abonnement chez mon médecin. Faudra que je vous raconte ce médecin d'ailleurs...sa salle d'attente c'est un mix du temple de Bouddha et d'une succursale d'un bar gay. Hyper concept!

Mais là depuis deux jours j'ai eu un peu plus de temps. Du coup j'ai passé plusieurs heures à regarder ce qu'il s'était passé lors de de la fashion week parisienne (et je me suis rendue compte que j'étais devenue un peu has been de la fashion haha). Mon préféré c'est le défilé Lanvin...du gros gros gros kiffe. Tout est beau. Ça vend du rêve. Ça fait sourire les yeux. Albert Elbaz est un génie, point barre!

A Bruxelles, il recommence à faire chaud (enfin tout est relatif par ici)! Ça fait du bien de voir s'afficher des températures à deux chiffres. Maintenant, je veux qu'il y ait du soleil (ces français, ils sont jamais contents qu'ils diraient les belges). C'est à dire que depuis deux semaines, j'ai envie de mettre mon sarouel bleu-pétrole-délavé-en-lin (oui oui) avec mes tropéziennes. Non car faut pas croire, mais y'a déjà plein de bruxelloises qui déambulent dans les rues les pieds à l'air (elles ont peur de rien les filles du nord)! Mais mes pieds et moi, on est pas encore assez téméraires pour sortir comme ça...alors on prend notre mal en patience...sagement (ou presque)!

16h12...bordel, je dois te laisser joli petit internaute en sucre. L'heure tourne et j'ai des problèmes capillaires depuis 3 semaines. J'hésite à aller me foutre un coup de tondeuse sur tout le crâne. Mais y'a certaines personnes qui veulent pas trop. Alors j'ai décidé de faire que la moitié du crâne, comme ça, tout le monde sera à moitié satisfait (ce qui est déjà pas si mal)!

A demain, à deux pieds, à quatre pattes (ok je sors...)




vendredi 5 mars 2010


Camille :

Bon, comme vous pouvez le constater, Marion travaillait, travaille et travaillera trop... Excusez alors son manque d'assiduité dans la mise à jour de son blog.

Le surmenage n'est pas loin...

... Mais on l'aime et lui pardonne.


ALORS ON LUI ENVOIE PLEIN D'ONDES POSITIVES ET ENCOURAGEANTES, on laisse des commentaires sweet et si on peut, on l'embrasse en live !



En attendant, on écoute en boucle et on apprend par coeur les paroles de cette chanson pour aller les chanter à l'entrée de sa fac :



jeudi 18 février 2010



L'internaute, je t'avais dis que j'allais manquer de temps ces prochains jours. Et bien c'est le cas.

Tu m'en vois rudement désolée d'ailleurs!
Mais en ce moment dans ma petite vie d'étudiante, y'a pleins de choses qui se passent. Des choses très bien, des choses un peu moins bien. Mais étant de nature plutôt optimiste, je ne retiens que le très bien !

Sinon chaque matin, dans ce cher journal gratuit qu'est Métro, mon horoscope me dit que j'ai une vie merveilleuse, que je suis merveilleuse et que je ne fais que des choses merveilleuses. Ça doit être le karma ça, point barre!

Et là en fait, je t'écris de la salle de rédaction, où que normalement, je prépare mes enquêtes/reportages radio. Et je suis toute seule. Enfin presque. C'est que y'a un mec que j'aime pas trop et qu'est blond qui dort sur la table (quééé je suis raciste des blonds? Que nini, lui c'est juste que sa tête me revient pas...ce sont des choses qui arrivent hein). Ah et là vous voyez, y'a ma copine, Leïla, qui vient de me rejoindre. Leïla elle a des cheveux ce sont même plus des cheveux. Elle a une crinière. Genre immense. Pleins de boucles. Avec plein de hénné dedans. Bref, elle est belle. En plus, elle danse trop bien. Genre elle fait bouger ses hanches de gauche à droite et pam pam pam...Enfin voila, tu peux être jaloux de jamais avoir vu ça de tes propres yeux.

Tu remarqueras bel internaute, que là, je te raconte un peu ma vie. Et que surement tu en as rien à foutre. Ce qui est compréhensible. C'est que ma vie, c'est pas bien folichon folichon (je te passe l'épisode, ambulance + urgences + soirées + cosmo bu avec les copines et tout ça...des trucs un peu chiants tu avoueras haha).


Bon je ne te retiens point. Et si je t'ai retenu jusque là, c'est que t'as rien à faire non plus. Et que t'as ton côté geek que tu contrôles pas. C'est beau, c'est fort, c'est pitoyable.

Ah et j'aime bien ça.
Allez, je te fais un triple kiss sur ta face.


On écoute: T.L - Micky Green

samedi 6 février 2010

et je cours, cours, cours !



Les amis, ce blog a été un peu délaissé ces derniers jours. C'est que j'ai repris la fac (ou l'unif' comme on dit ici).

Et c'est pas genre une reprise des cours tranquille. Ah ça non! En fait je me lève à 7h et reviens à l'appart à 20h30 tous les jours de la semaine. Les pines-co et moi, on kiffe moyen. Ceci explique le fait que j'ai moyen le temps d'écrire sur ce blog. Tu me diras, que je pourrai prévoir mes articles à l'avance et tout serait plus simple. Et tu aurais raison l'internaute. Sauf que je suis pas trop trop structurée comme fille et prévoir les trucs de ce genre là à l'avance, je sais pas trop faire.

Donc pendant la semaine j'ai pas trop le temps...et le soir quand je rentre à l'apart, j'ai qu'une envie c'est (dans l'ordre): manger, parler avec ma coloc', aller prendre une douche, fumer quelques cigarettes avec ma coloc' en regardant un épisode de Grey's Anatomy/ How I met your mother/ The L Word et puis aller me coucher (théoriquement après, je suis prise de crise d'insomnies...mais n'en parlons pas, c'est chiant au possible). Et puis le weekend, j'ai encore moins le temps.

Voila, et donc comme ce rythme de vie, risque de durer encore quelques semaines, et bien ça risque de sentir un peu le moisi par ici. Même si j'essaierai d'écrire quelques petits trucs par ci par là !

Bon là je file, l'apart c'est Bagdad et y'a plein d'amis qui arrivent cet aprèm. Ça va pas être très reposant ce weekend, j'te le dis moi! Je t'embrasse petit internaute!


jeudi 28 janvier 2010

Frida Kahlo



Le weekend dernier, on a décidé avec mes "pines-co" de faire dans le culturel. On a profité de notre temps libre, de notre intérêt certain pour la peinture et d'un excès de motivation , pour aller voir l'expo Frida Kahlo au Bozar à Bruxelles.

Arrivée devant le Bozar y'avait la queue. Moi et ma patience on s'est dit que c'était abusé de faire la queue un samedi après midi. Heureusement, j'ai des pines-co ultra motivantes, du coup on a attendu très gentiment!

Frida Kahlo, j'en ai entendu parler pour la première fois dans mon adolescence. Quand je suis allée voir le film "Frida" au cinéma avec ma maman. Une Frida interprétée par la belle Salma Hayek.


A la sorti de ce film...bon déjà d'une, j'avais les yeux humides et je reniflais telle une femme du monde; mais surtout je m'étais jurée de mieux connaître la peintre, la femme et son histoire. Et évidemment, à part avoir étudier une toile d'elle durant mon cours d'histoire de l'art en France, je n'avais rien fait d'autres...ce fût alors l'occasion!

Donc le Bozar à Bruxelles célèbre en ce moment, le bicentenaire du début de la guerre d'indépendance du mexique. Et ils se sont intelligemment dit, que montrer quelques toiles de cette féministe de Frida Kahlo sera plutôt cool. L'expo regroupe donc une vingtaine de toiles de l'artiste, réalisées entre 1927 et 1945, reprenant ses thèmes favoris: l'auto-portrait, la mort, la vie, la douleur (que c'est joyeux que tu dois te dire dans l'intérieur de ton corps)!

Quand tu rentres dans la pénombre de la pièce, où que les toiles sont exposées, la première chose que tu vois, c'est cette grande toile sur la gauche, qui te fais une petite (mais très juste) biographie de Frida Kahlo. Déjà ça te plante le décor; tu rigoles moins et tu te dis que cette femme a eu une vie incroyable et qu'elle a une force de caractère irréprochable (ou insensée selon le point de vue).

Et puis après tu te ballades dans cette grande pièce. Chaque tableau à une histoire; chaque tableau fait référence à un moment fort de la vie de la peintre: son accident, ses fausses couches, sa souffrance, sa volonté de continuer à être belle (et elle l'était vraiment), l'amour avec lequel elle peint ses proches...toutes ses toiles sont remplies de symboles; des symboles expliqués grâce à un petit livret qu'on te distribue à l'entrée de l'expo.

C'est une expo très dure. Mais très belle. Et je te la conseille vraiment. Elle est visible jusqu'au 18 avril. Et pour plus d'info tu cliques ici. Voilà c'est tout!! (j'ai presque eu envie de mettre un smiley, mais on est pas sur skyblog ici hééé hooo)!





lundi 25 janvier 2010

- Ce pov' Cake de Katia, Ce lovely Bambou de Camille, moi (aka le gnocchi) -


C'était un weekend drôlement cool. Avec que des français. Qui sont aussi des amis au top du top! Et ça, après 3 semaines d'exam à avoir une vie sociale un peu restreinte, c'est juste du kiffe.

Avec ma coloc, on leur à montrer Bruxelles (et leurs nombreux bars héhé). On a aussi passé pas mal de temps, à discuter autour de la table basse de l'apart'. A jouer aux cartes. A rigoler jusqu'à en avoir mal aux abdos (inexistants pour ma part) et à la tête. A faire des photos qui ne servent à rien. A se plaindre (un peu) de la pluie. A aller acheter des bières à 1h du matin au paki du coin. A chanter sur les chansons de walt Disney alors qu'on à tous plus de 20 ans. A parler de la bière belge qui reste la meilleure du monde. A jouer au Tabou comme des gamins. A parler de choses un peu moins drôles juste avant de s'endormir: de nos projets, de la vie sentimentale des uns des autres, de nos peurs, de notre corps, de notre dernière coupe de cheveux. On a parlé de tatouages, de piercing. Et aussi de cinéma, de musique et de peinture.



Voila c'est un billet un peu décousu que je t'écris là bel internaute; mais vu que je suis une handicapée des mots quand je parle des personnes que j'aime, je ne peux pas faire mieux!

J'espère que ton weekend à toi était aussi beau que le mien...


dimanche 17 janvier 2010

Bilan de la semaine



J'aime pas trop les bilans. Ça fait genre moraliste est tout ça. Or j'ai une morale plutôt flexible je crois.

Mais bon là, comment te dire...2010 m'a apporté sur un plateau dorée et girly avec pleins de paillettes, une semaine de merde. De grosse merde même. Alors attention, dans l'ordre:

1°- 5 jours, 4 examens, dont un où je n'ai absolument pas ouvert un bouquin. Inconsciente j'ai été.

2°- Lundi matin, déboitage de cervicale. Mais je t'en ai déjà parlé ici.

3°- Mon casque de I-pod m'a lâché. Je ne peux plus écouter la musique. Loose

4°- Les anglais ont débarqué. Méchante loose (et super glamour)

5°- Dans la nuit de vendredi à samedi, une crise d'asthme a débarquer. Même la ventoline n'a pas été efficace. Avec l'abus de ventoline, mon coeur s'est pris pour speedy Gonzales et a décidé que sa vitesse de croisière se situerait entre 115 et 120 puls/mn. Fun (ou pas)

6°- Ce matin tout est rentré dans l'ordre. J'ai respire et parle encore un peu comme Dark Vador mais je ne tousse plus comme une vieille camioneuse et mon coeur se la joue coolos. Oh Yeah !

7°- j'ai pas commencé à réviser mes deux derniers exams qui sont lundi et mercredi. Pas yeah du tout !


Sinon je vais bien hein. Ok je te dresse un bilan catastrophique de cette semaine de grosse merde et de la loose absolue. Mais j'ai eu plein de fou rires aussi !


mercredi 13 janvier 2010

I did it !

- l'objet du mal -


Ce matin je me suis réveillée. Je me suis levée de mon lit les yeux encore fermés. et puis j'ai enfilé mon tee-shirt préféré, celui avec le drapeau de l'Angleterre que j'avais découpé la veille au ciseau.

Je l'enfile et c'est à ce moment là que j'entends une sorte de "crac". Mais genre pas un crac de tee-shirt craqué. Non plutôt un "crac" de je viens de me démonter les cervicales. Etant de nature plutôt optimiste, je me dis que ce n'est pas grand chose.

C'est alors que je tourne la tête du côté gauche et que je pousse un vieux "fuuuck" (le tout avec une voix rauque post réveil très glamour). J'essaie alors de baisser la tête pour attraper mon jean slim gris tout élimé que j'aime d'amour. Et je (re)pousse un vieux "fuuuck".

Et c'est là que j'ai réalisé. Je venais de me bloquer une cervicale en enfilant mon tee-shirt préféré. Loose internationale que tu dois penser. Et tu aurais drôlement raison joli petit internaute.


(hop hop hop, je te fais une ellipse temporelle sinon c'est chiant)


Assise sur ma chaise d'examen j'étais en posture bien inconfortable. Non pas car j'avais juste mal (passons au dessus de toute douleur physique si tu le veux bien), mais car je n'allais pas pouvoir tourner la tête à gauche...et copier sur ma voisine. Voisine, qui a eu l'air de pouvoir répondre à toutes les questions. Contrairement à moi. Mais c'est pas grave, car ce soir je vais pouvoir appeler ma mère et me faire plaindre (un peu) héhé!




vendredi 8 janvier 2010

Vendredi: blabla en vrac # 22




1°- Cette semaine j'ai vu Eric Besson au Grand Journal sur Canal+. Ça m'a conforté dans l'idée que je n'aimais vraiment pas ce mec. D'ailleurs y'en a beaucoup qui doivent pas l'aimer car il a été joyeusement élu, "l'homme le plus détesté des français" par l'hebdo Marianne. Je pense sérieusement à ses enfants quand on leurs demande "et sinon c'est qui ton père?". Grand moment de solitude en somme!

2°- En ce moment sur la blogo, c'est un peu la frénésie des soldes. Et j'ai décidé de vivre tout ça par procuration. Genre je fais mon irréductible. C'est le banquier qui va être content (et mes parents aussi un peu).

3°- Je suis en pleine période d'examen. Et je dois avouer que j'en ai un peu marre. La vie d'étudiant, je te jure que certaines fois, c'est pas si évident que ça (rapport au fait que je dors pas des masses et que je me gave de vitamine C et de cigarettes) (ça sonne moins healthy tout d'un coup hein!)

4°- Depuis 2 semaines, j'ai mon iTunes qui refuse de fonctionner. "Un problème a fait que le programme a cessé de fonctionner correctement. Windows va fermer ce programme et vous indiquer si une solution est possible". Apparemment, aucune solution n'est possible. Et je décrète que Windows est un gros looser !

5°- Je suis entrain de désinstaller mon iTunes et je pleure.

6°- Hier soir, alors qu'une insomnie est apparue de façon inopinée, je suis allée sur le site de Reebook. Et j'ai personnalisé des Reebook Freestyle (que je veux collectionner pour la vie tellement je suis fan de ces baskets). J'étais drôlement fière du résultat. 101 euros que ça affiché. J'ai appuyé sur le bouton commander. Heureusement pour moi, j'ai pas retrouvé ma carte bancaire tout de suite. Non mais regarde comme elles tuent mes sket-ba !


7°- Tiens, il est 13h. Bordel, je file réviser mes partiels !



mercredi 6 janvier 2010

ça dessine par là bas !

- pour voir mieux, tu cliques et ça s'agrandit, c'est magique -


Ce billet va avoir drôlement l'allure d'un billet sponsorisé! Alors que pas du tout. Rapport au fait que je vais ni gagner d'argent ni recevoir un sac Gerard Darel, ni des vernis à ongles A.A (ça me fait un peu chier d'ailleurs)!

Alors voila, je voudrai te parler du nouveau blog de Camille (tu sais, cette petite pouffe qui est douée du dessin). Camille c'est un peu une super over mega amie de moi. Et elle est belle, drôle, intelligente, s'habille bien, dessine trop bien et cuisine mieux que ma propre mère. En fait, je pourrai allègrement la détester. Mais en plus de tout ça, camille, elle est sympa (là tu peux te dire que Dieu a ses préférées).

Bref, et donc Camille lance son nouveau blog. Un blog de BD. Mais c'est de la BD un peu spéciale...puisqu'en fait c'est de la BD de lesbienne (rapport au fait que Camille elle est un peu beaucoup gouine dans son body). Et c'est vraiment drôle bordel.

Et rien que pour ça tu dois aller ici (et tu dois y aller aussi car Camille c'est ma pote) (on te remercie)!