mercredi 31 décembre 2008

Music please...


Tout a commencé il y a plusieurs années. Je suis tombée sur un vinyle des beatles à mon papa. Et là, fascination. Je ne l'explique pas. J'ai trouvé ça drôlement beau.

Alors j'ai posé ce fameux vinyle sur le tourne disque du salon. Et j'ai écouté. Sans un bruit autour. Et j'ai trouvé le son fabuleux. Ce vieux son inimitable. Alors j'ai cherché les vieux vinyles dans la maison. Ils étaient tout plein de poussière, enfermés dans une sorte de malle en bois. J'avais l'impression de trouver un trésor. Limite si j'osais pas les sortir de leur pochette.

Durant des heures, je les aient écouté. The Beatles, The Rolling Stones, The Clash, The who, Genesis, Ella Fitzgerald, Gainsbourg, Franck Sinatra...

Et depuis je les aiment d'amour. Alors t'imagines bien que lorsque mon tourne disque il est arrivé en fin de vie, j'étais drôlement triste. Durant une année entière, j'ai cherché à remplacer ce satané diamant qui faisait tout foirer! Mais rien à faire. Irréparable qu'on m'a dit.

Alors pour ce Noël là, j'ai demandé un nouveau tourne disque. Et je l'ai eu. T'imagines pas l'internaute comme j'étais aux anges. J'allais pouvoir ré-écouter tous mes vieux vinyles. Et depuis quelques jours je ne fais que ça. Et mon père il m'a fait le second plus beau cadeau de ce Noël: il m'a donné le "Revolver" des Beatles. Un bonheur pour mes oreilles. Elles ne s'en lassent pas. Et moi non plus.

Je trouve ça magique ce son. Certes la qualité avec les CDs d'aujourd'hui est pas comparable. Mais les vinyles, eux ils ont une sorte d'âme...un truc que tu retrouves pas dans les CDs. Et c'est peut être ça qui me fascine après tout.

Et moi ça me transporte loin loin loin...comme si j'apartenais à l'époque de Gainsbourg et des Beatles...et ça me plait beaucoup!


dimanche 28 décembre 2008

l'incontournable que je n'ai pas

Autant planter le décor tout de suite: je n'ai pas de slim noir.

Voila, j'ai osé le dire. Faute avouée, à moitié pardonnée que l'on dit. Je suis maintenant à moitié soulagée.

Je m'en suis rendue compte il y a peu. J'étais là, à me perdre dans ma penderie, à chercher the slim noir...et toute angoissée que j'étais. Je voulais le porter avec mes camarguaises, avec mes converses, avec mes spartiates à talons, avec mes boots. Mais le verdict fut assomant: j'avais pleins de jeans, de slim, de flare; y'avait mon 501 d'amour aussi. Mais rien qui ressemblait de près ou de loin à un slim noir.

Et là je me suis dis: Marion, grosse erreur. T'as de tout (et n'importe quoi) mais pas le basique slim noir. Tu parles de modasserie mais t'as pas de jean noir. T'es dans le pêcher (ouai, j'ai tendance à tout dramatiser très vite quand je parle de vêtements).

Et puis y'a une copine qui s'apelle Marie, a qui j'ai avoué ma faute. Elle s'est demandée comment c'était possible, elle, grande adepte du slim noir. J'ai presque pu voir à travers mes lunettes de geek de la pitié. Mais je suis plus trop sure en fait. Par contre je me rapelle très bien qu'elle m'a dit : "quoiiiiii, mais t'as pas de slim noir?...putain". Sa phrase se terminant par un cinglant "putain" voulait tout dire.

Bref, tout ça pour dire que ma quête du slim noir a commencé. Et comme c'est bientôt les soldes, je pourrai même investir dans un bon et joli slim noir sans que mon joli portefeuille il me fasse la gueule pour l'éternité. J'en veux un qui me fasse des jambes de Pocahontas, enfin un semblant de jambes de Pocahontas. Et aussi des fesses de Kylie Minogue, enfin un semblant de fesses de Kylie Minogue. là aussi je reste réaliste l'internaute.

La tâche s'annonce hardue...tout aussi hardue que la mission de Frodon avec son anneau pourri ou tout aussi hardue que de reperdre les quelques kilos que j'ai pris durant cette période de fête. Mais je suis sure d'y arriver (de trouver mon slim noir, pas de reperdre mes kilos pris)!


mercredi 24 décembre 2008

Joyeux Noël (grande originalité du titre n'est ce pas?)

la photo n'a rien à voir avec l'article...juste, j'aimerai que le Père Noël se transforme en Lenny Kravitz pour cette nuit...

Un petit billet, vite fait, bien fait, pour te souhaiter un joyeux Noël l'internaute!
Que celui-ci soit doux, chaleureux, joyeux, copieux...
Que le champagne coule à flot (mon addiction à moi)
Que vos cadeaux soient ceux que vous vouliez (et non pas cette fameuse compile des années 90)
Que vous soyez entourez des gens que vous aimez (car c'est important après tout)

Enfin voila, il faut du fun, de l'excès et tout ça !


Sinon moi je retourne à la cuisson de mon pain d'épice. Je déteste ça en fait (le pain d'épice), mais ça sent tellement bon que j'adore en faire pour la période de Noël !
Le bisou l'internaute!


mardi 16 décembre 2008

Cher Papa Noël


Quand je suis rentrée en France, ma mère, mon père, ma soeur, mon frère...enfin la famille quoi, m'ont demandé ce que je voulais pour Noël.

Et là le drame: j'ai pas su répondre. Horreur et damnation qu'ils m'ont dit.

Alors cet après-midi j'ai pensé qu'à ça. A Noël. A ce que j'allais offrir et ce que je voulais me faire offrir. Et après le 1/4 d'heure de feuille blanche obligatoire (horrible, ça m'a rappelé les maths au lycée) et bien tout s'est enchainé parfaitement!

Pour ce Noël j'aimerai donc:


* un tourne disque pour lire mes 45 tours. Le mien il est cassé et jsuis trop triste.

* un compte en banque avec 4 chiffres dessus. Le mien y'a toujours un " - " devant les chiffres.

* des blocs de dessin, des fusains et des bombes pour fixer mon fusain.

* la saison 6 de sex&the city. Il me manque plus qu'elle.

* Chuck bass dans sa limousine.

* les boots Chloé. En noir ou en rouge, m'en fous elles sont trop belles.

* Arreter de bûûûder pour rien.

* un abonnement à vie, à Vogue, à Nylon et à Jalouse.

* cette chemise Paul&joe que j'ai vu chez Urban Outfitters.

et optionellement, si t'as le temps de t'en occuper gentil Père Noël, j'aimerai tomber amoureuse...mais bon c'est seulement si t'as le temps hein.


dimanche 14 décembre 2008

En vacances...


Et voila, mon premier semestre en Angleterre est terminé. Je suis de retour sur le territoire francais pour trois petites (et trop courtes) semaines.

Et donc, ce blog risque d'être un peu délaissé...Dieu, qu'il me pardonne! Et toi aussi l'internaute!

Sur ce, je vais me coucher...

pour une des premières fois de ma vie, j'ai des cernes...des immenses cernes.

10h00 de sommeil en 3 jours...

je valide ça comme une bonne explication.

Allez l'internaute, va donc dépenser tes sous dans les cadeaux de Noël !


jeudi 11 décembre 2008

une histoire de seins?


Une copine a soulevé une question existentielle : Pour qu'un blog ait du succès, faut il montrer ses seins?

Et là, très partagée j'ai été.


Il semble évident, que montrer un téton et une fesse c'est bon pour l'audimat. D'ailleurs si là, tout de suite, je mets une photo de moi à moitié à poil (ou à poil tout court, ne soyons pas radin), ça boosterait beaucoup beaucoup ce blog.

Si ce blog devenait un peu plus pu-pute et sentirait un peu plus la foufoune, j'aurai déjà d'une, surement un lectorat bien plus masculin et de deux, surement des commentaires plus caliente bourrés de testorérone.

Mais je pense également (t'as vu l'internaute comme cet article est structuré) que l'on a pas forcément besoin de se montrer en tenue d'Eve pour qu'un blog soit lu. Et là PAF, j'ai des tonnes de preuves blogosphériques qui ont du succès, sans pour autant montrer leur petit cul par-çi, par-là !

Le phénomène de la blogosphère étant surtout féminin (du moin pour l'instant), les lectrices ne viennent pas je pense, pour voir un sein et une paire de fesses en photo (enfin je pense hein...). Elles viennent pour lire des trucs de modasserie, des trucs drôles, des trucs de gloss et des trucs culturels (sometimes...)

Alors voila, si tu montre tes seins, t'auras des lecteurs, si tu montres pas tes seins mais que t'as un talent quelconque t'auras aussi des lecteurs. Bilan: tu fais bien comme tu veux.


lundi 8 décembre 2008

La petite chronique musicale du lundi

Cette semaine nous parlerons de Kanye West l'internaute.

Kanye West je le connais pas très très bien. C'est parce que je suis pas une fan de hip-hop. Moi je suis plutôt rock. Mais Kanye West j'ai jamais détesté. Enfin en tout cas j'ai jamais détesté sa musique. Car lui, quand même il est imbuvable le pauvre. Il parait que c'est le succès qui fait ça...Enfin bref, revenons à notre mouton:

le nouvel album de Kanye West, 808s & Heartbreak.



Moi Kanye West je connaissais un peu musicalement. Mais je le connaissais bien mieux comme producteur. Et là, y'a pas grand monde qui peut dénigrer son travail. Car ce mec est sacrément doué: il a aidé contre une petite rénumération Jay-Z, Alicia Keys ou Estelle. C'est pas mal je trouve (même si je vous rappelle que le hip-hop et le rap c'est pas ma religion).

Mais quand même, en 2007 j'avais écouté son album Graduation pour faire la fille qui à des goûts écléctiques...et c'était pas mal du tout. Bien mieux que 50cents. Lui je l'aime pas. L'est trop trop con! Et en plus il à la machoire carrée. Mais il parait que c'est pas de sa faute. Bref, je m'égare.

Bon parlons de l'album en lui même. Et bien je dois dire qu'à la première écoute c'était douloureux, à la deuxième écoute un peu moins douloureux et à la troisième écoute j'ai commencé à apprécier vraiment cet album. Tu vois l'internaute, y'a des albums qui se doivent d'être écoutés plusieurs. Et bien 808s & Heartbreak il est de ce type là.

Evidemment, ce nouvel opus il est moins hip-hop. Il est plus pop tout court, je dirai même. Y'a aussi des mélodies éléctro (d'ailleurs la voix de Kanye West elle est toujours modifiée par l'auto-tune sur toutes les chansons), et ça c'est dommage je trouve. Mais cette album reste pas mal du tout. Y'a des petits morceaux tout doux comme Say you will, Street lights ou Bad news. Et puis y'a des morceaux plus hip-hop sur lesquels tu peux bouger un peu plus ton bootie comme: Robocop ou Paranoid.

Enfin voila, moi je ne blamerai pas cet album parce que c'est différent. Kanye West a essayé et je dirai qu'il a plutôt réussi. Alors je crois que je vais quand même le garder au chaud cet album.


On écoute dans son album : Welcome to heartbreak - Love Lockdown - Paranoid

samedi 6 décembre 2008




C'est ma (r)évolution depuis quelques mois: la robe.

Depuis que je suis toute petite, je suis plutôt du genre à dénigrer les robes. Tu comprends l'internaute, aller jouer avec les garçons avec une robe c'était pas très pratique...moi, fallait que ça soit confortable, que ça m'empêche pas de sauter et de grimper partout.

Et puis après à l'adolescence c'était mon époque skatteuz (j'assume j'assume, allez traites moi si tu veux) et multiples complexes. Donc les robes, laisse tomber, je savais même pas ce que c'était. Du moins j'avais rayer ça de ma penderie.

Et puis ces dernières années, le jean était mon plus fidèle ami. Que ce soit le 501 ou le slim de chez H&M. Laisse tomber comme on s'entendait trop bien! Bon quand même j'avais quelques robes. Mais elles se sentaient un peu mises à l'écart. Je les sortaient que l'été. Quand mon corps refusait obstinément que je lui couvre les gambettes.

Mais depuis que je suis en Angleterre (quelques mois donc) c'est la révélation (oui je sais, un peu longue je suis). Les robes je ne porte que ça. Plus il fait froid, plus j'en porte. Avec des gros collants de chez Urban. Et là je me sens trop femme du monde! (Certains disent que je me sens trop anglaise...n'importe quoi)!

Les robes je les aiment presque toutes: y'a ma robe bleu klein que j'adore car elle met plein de couleur dans une journée bien grise, y'a ma robe à motifs paisley toute courte qui fais trop folk folk, y'a ma robe liquette avec sa petite forme boule que j'aime d'amour, y'a cette petite robe noir que je mets avec des collants tout rose, y'a aussi cette jupe en jean que j'ai découpé dans le baggy à mon frère.

Enfin, c'est comme si c'était venu le temps d'assumer ses petites gambettes. C'est comme c'était venu le temps d'assumer un peu de ma féminité. Et je crois que j'aime ça...


On écoute: Weekend without makeup - The Long Blondes

vendredi 5 décembre 2008

vendredi: blabla en vrac #5


Ce blabla en vrac sera relativement court car :


1°- j'ai passé mes trois derniers jours en tête à tête avec des bouquins afin de rendre mes essays à temps pour la fac. (trépidant je te raconte pas...)

2°- De ce fait je ne suis pas sorti de mon chez moi, mis à part pour acheter des cigarettes et allez boire un cappuchino au starbucks. (encore plus trépidant...)

3°- Et après ces trois jours d'hibernation, ce soir c'est grosse soirée malgré le fait que je n'ai toujours pas fini mes essays.

4°- Et là je suis super en retard, genre pas douchée, pas habillée alors que c'est dans une heure...enfin la loose totale.

5°- Bref, demain je suis presque sure de regretter d'avoir accéptée de sortir, d'avoir accépté ces futures vodkas...

6°- Mais bon, moi je pense qu'une bonne cuite à la vodka, ça peut que remettre les idées en place. Du moins j'éspère.

7°- Souhaites moi bonne chance l'internaute!


mercredi 3 décembre 2008

le format XXL


J'ai toujours aimé ce qui était grand.


....


l'internaute s'il te plait, pas de mauvaises pensées! C'est pas le style de la maison, tu sais bien.

...


Je disais donc, j'ai toujours aimé les accessoires format XXL. Et t'imagines bien que depuis quelques temps je suis là plus heureuse du monde. Car y'en a partout.

Mais mon préféré du moment c'est le bonnet XXL. Lui je l'aime en laine. Avec de la grosse maille. Comme ça je peux y mettre tous mes cheveux rebelles (et autant te dire que c'est une grande victoire pour moi).

Et puis en Angleterre il pèle...mais vraiment hein. Alors mes oreilles, elles sont bien contentes d'être recouvertes. Sous le bonnet oversize. Tout au chaud, à l'abri de tout. Tous le soirs elles me remercient et tout et tout.

Ce fameux bonnet, je l'ai acheté lors d'une journée de shopping au froid polaire. Le vrai coup de foudre. J'étais là entrain de déambuler dans les rayons. Et là PAF, je le vois, en haut d'une étagère à me regarder, à me faire les yeux doux. Et moi PAF, je succombe tout de suite. Limite la fille facile je te dis! Il était tout doux et pour cloturer le tout, il était parsemé de petits fils argentés. C'était la goutte d'eau qui m'a fait sortir mon porte monnaie. Ce petit côté girly mais pas trop.

Enfin bref, je le quitte plus. Limite si je dors pas avec! Mais quand même, je veux laisser mes cheveux réspirer alors je me raisonne.


mardi 2 décembre 2008

déclaration officielle


Hier j'ai pris un café avec une amie. Une amie qui est très importante pour moi. On a eu une discussion très importante aussi. Normal entre gens importants tu me diras.

C'est une personne très bien. Très rare et tout ça, un peu comme une petite perle. Et tu sais pourquoi elle est rare? Tout simplement car elle me mets face à ma réalité, car elle ose dire les choses. Même si c'est délicat à dire.

Moi j'ai besoin de ça quelques fois. Car y'a des choses que je trouve relativement fascinantes. Mais qui sont pas très bien pour moi. Quelques fois aussi, j'ai un comportement qu'est pas bien, souvent trop dans l'excès même que je dirai.

Alors hop hop hop, autour d'un bon thé, d'un faux café anglais et de cigarettes elle m'a dit tout ça. C'était pas toujours facile à entendre. Mais c'était tellement vrai que je pouvais qu'acquiser.

Et cette amie j'y tiens beaucoup...plus que n'importe quelles paires de mes chaussures, plus que n'importe quels de mes sacs...c'est te dire!

Elle, je l'aime, d'amitié véritable. Car elle me fait évoluer. Dans le bon sens. Pour que je devienne une vraie femme du monde. Comme elle, elle l'est déjà.


lundi 1 décembre 2008

La petite chronique musicale du lundi

C'est décidé, je vais parler un peu musique sur ce blog, comme ça il fera plus culturel. Et puis la musique c'est de la culture accessible. Enfin voila , je voulais intellectualiser ce blog (mais pas trop quand même) et c'est un bon moyen je crois.

Ca parlera vieux albums, ca parlera icônes musicales, ça parlera nouveaux albums et ça parlera de merde commerciale aussi (histoire que je puisse critiquer et tout...)!

Mais bon, je décide de commencer par une note positive, histoire que tu te dises pas que je suis bonne qu'à cracher mon venin. Alors, en ce lundi, je décide de te parler :

De l' album de Ray LaMontage, Gossip in the grain qu'est sorti en octobre 2008.

Alors peut être que tu connais et que tu aimes Ray LaMontagne et dans ce cas là, tu dois être drôllement contente que j'en parle. Mais dans l'autre cas, tu dois déjà t'imaginer qu'avec un nom pareil il doit ressembler à un bûcheron, vivant dans un endroit reculé, buvant du sirop d'érable au coin de sa cheminé au milieu de la forêt.

Et tu sais quoi, t'aurais presque pas tort. Car Ray LaMontagne en effet, il est chevelu, poilu, barbu , il porte des chemises de bûcheron et il a un petit air sauvage, un peu timide. Tiens comme ci-dessous.

Et c'est en écoutant Treeptop flyer de Stephen stills, que cet américain originaire du New Hampshire, décide de faire de la bonne petite musique folk (depuis que je sais ça, j'ai une pensée émue pour ce cher Mr. Stills).

Mais Ray c'est pas non plus un débutant hein. Avant Gossip in the Grain, il avait déjà sorti deux excellents albums, que tous les anglo-saxons ils avaient grave kiffé: y'avait donc Trouble en 2006 et puis Till the sun Turns dark en 2007.

Bon parlons de l'album en lui même. Des mélodies posées, tout douces (tellement douces que t'as envie de te lover dans une grosse couverture devant une cheminée avec du sirop d'érable), qui sont rythmées par la voix toute éraflée de Ray LaMontagne (moi ça me fous des frissons dans le cou, j'adore). Et puis aussi des mélodies un peu plus folks, un peu plus bluesy à la limite de la soul, qui te donnent envie de marcher dans la rue comme si t'étais dans un clip.
Enfin moi je trouve que Ray LaMontagne c'est un des auteur-chanteur-compositeur, le plus doué et le plus intéressant de sa génération. Et qu'il représente bien le circuit musical indé américain.

Winter Birds - Ray LaMontagne

vendredi 28 novembre 2008

Vendredi: blabla en vrac #4


Vendredi dernier y'a pas eu de blabla en vrac car j'avais perdu ma connection internet. Une semaine entière sans internet. Je peux te dire l'internaute que j'étais drôllement triste. Et les gens ils m'ont traiter...de geek. Alors pour oublier tout ça, j'ai bu des vodkas. Mais les gens ils ont continuer à me traiter car j'avais pas de pull alors qu'il faisait zéro degrès. Je te jure que ma vie elle n'est pas évidente en Angleterre!


1°- Aujourd'hui je suis allée chez urban outiftters (encore ouais). Et ce magasin exerce sur moi un effet très pervers. Je ne peux pas en sortir les mains vides (faible d'esprit et de volonté je te l'accorde). Et moi jsuis fan de collants. Et je peux te dire que ceux de Urban je les aiment d'amour. Ils sont beaux et de bonnes qualités. Alors j'en ai acheté un noir et un rose. Ca permet à mes jambes de pas mourir d'hypothermie.

2°- Urban Outfitters récidive. Avec une chemise tartan en soie magnfiquement belle, tellement que j'en bavais dans la cabine (oui j'ai le sens du glamour hein!). Une Paul & Joe à 110 pounds, soldée à 60 pounds. Je te raconte pas comme j'ai regretté mon budget cigarettes! Un jour je penserai à arrêter je le promets!

3°- Malgré des températures négatives tous les soirs, les anglaises sortent toujours à poils. Va falloir qu'elles m'expliquent comment elles font. Sans collants, en robe bustier. On m'a dis que c'était parce qu'elles étaient saoûles et qu'elles sentaient plus le froid. Mais moi je suis sure qu'e y'a autre chose...j'ai une enquête à mener là!

4°- J'ai acheté un super livre sur la musique. Il s'appelle Play, the Nylon book of music. Et ça été fait par l'équipe du magazine Nylon. Ca parle de pleins de dames de la musique pop-rock: Marianne Faithfull, Nico,Patti Smith, Janis Joplin, Courtney Love. Et ça parle aussi du circuit musical indépendant: Cat power, Joanna Newsom, Juliette Lewis, The watson Twins...Avec après, pleins de belles images de filles t'as envie de les tuer tellement elles ont le sens de mode. Enfin bref l'internaute, je te le recommande chaudement.

5°- Les gens m'ont encore traité cette semaine car j'ai dis que j'aimais pas trop le nutella. A mon avis c'est parce qu'ils sont jaloux. Moi je préfère le chocolat Côte d'Or au lait avec les grosses noisettes à l'intérieur. Mais bon il existe pas ici. Je te jure, les anglais, ils apprécient pas les bonnes choses!


jeudi 27 novembre 2008

La féminité


Tu vois l'internaute, y'a des trucs qui m'énerve dans la vie. Et bien la féminité ça en fait partie. Non enfin pas la féminité en elle même (elle ca va je l'aime bien). Mais la conception que certaines personnes peuvent avoir de la féminité m'exaspère.

Attention, pilotage automatique, mode bûûûdeuse activé (et là, je ne t'oblige pas à rester l'internaute...je comprendrai que tu ais mieux à faire que de m'entendre pester et divaguer sur le concept de la féminité...quoique peut être pas haha).Bref. J'ai souvent entendu de la bouche de certaines personnes:

"ooh marion, tu n'es pas très féminine tu pourrais faire des efforts" - (ça c'était mon père il me semble).

"Putain mais marion, je te jure les cheveux lisses ça te va trop bien quoi, ça fait plus femme." - (ça c'est les copines adeptes du brushing over-parfait que même une goutte de pluie ça peut les faire vriller du cerveau).

"Putain mais marion, ce jean il ressemble à rien, ç'est pas féminin" - (alors ça c'est un peu tout le monde. Et le pire c'est qu'ils parlent de mon jean préféré que j'aime d'amour véritable. Mon bon vieux 501, certes troué de presque partout, mais qui a le mérite de me faire des fesses comme j'aime. Et ça, c'est pas gagné d'avance vois tu)!

"Hann mais t'as pas les oreilles percées? C'est tellement féminin pourtant". - (Alors là je dis fuck, fuck et refuck! Non mais oooh! On a pas besoin d'avoir les oreilles percées pour être féminine).


Mais tu sais quoi l'internaute le pire...c'est que certaines personnes, m'ont fait tous ces reproches en même temps. Si je te jure. Même que j'avais envie de leur péter la machoire. Mais je l'ai pas fait car je suis bien élevée (et aussi car je mesure 1m55 et que tout le monde il est plus grand que moi).

Moi la féminité, je pense qu'elle doit être suggérée. Qu'elle doit passer par des détails, par une attitude. Et non par l'équation:

brush parfait + manucure parfaite + petit tailleur parfait + oreilles percées parfaites = le minimum de féminité.


Voila. C'est dit, c'est fait. Je me sens mieux. Allez va, je te mets un de mes petits dessins. Un dessin féminin en plus. Tout plein de féminité. Mais de féminité naturelle. Celle que j'aime.


dimanche 23 novembre 2008

le debrief entre copines


Depuis un certain temps, nous avons installé un petit rituel entre copines: le débrief du mercredi.

Tous les mardi soirs, c'est grosse soirée en angleterre. Souvent les soirées comme ça y'a de l'alcool et même que souvent on finit toute pompettes (ou bourrées pour certaines, mais pas moi...enfin je crois pas). Nous on aime la vodka. La bierre on aime pas. Alors on se fait traiter et dénigrer par les garçons la plupart du temps. Mais comme on est pompettes on s'en fout !

Enfin bref, après ce genre de soirées, on aime se retrouver au starbucks avec les copines pour le debrief de la soirée.

On arrive au starbucks, on prends un cappuchino ou un café, on va s'assoir dans les canapés tout doux et tout moelleux avec notre cappuchino brulant entre les mains. Avec du Aretha francklin, du Edith Piaf ou tout simplement un petit Jazz en fond sonore.


Et là on est bien, au chaud, à regarder la pluie qui tombe dehors.


Et pendant deux heures on va rester à blablater. Souvent notre conversation ressemble à ça :

-" et tu sais que truc et machin et ben ils ont fait ça et çi ?
- hannn! Non arrête!
- si je te jure! Et même qu'après on est allés là avec truc et...
- ohhhhh, aaaaah! Pfiouuuuuuuuu, c'est dingue!"

Enfin nos dialogues sont ponctués par pleins d'homonatopés, des rires, des grands moments de silence où l'on se laisse bercer par la musique...Moi je me sens trop femme du monde lors de ces deux heures (même si le mirroir me rappelle qu'avec mes cernes, mon teint plus que moyen, ben c'est pas le cas et que j'aurai mieux fais de rester sous ma couette).

L'instant starbucks je l'aime. Car même si j'ai mal au crane et que j'ai des cernes, ça me fait trop sentir femme du monde. Et mes copines aussi d'ailleurs.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Edit #1 : Marie, qui est à l'origine de cette merveilleuse idée du debrief, m'a dis "hé connasse, je suis déçue, t'as même pas énoncé mon nom quelque part". Voila erreur réparée: sachez que Marie (qui est elle aussi une connasse) est le pilier central de ce moment succulent.

vendredi 14 novembre 2008

16 de sommeil non stop m'attendent...


J'ai une excuse. Une excuse pour l'abscence de billet! Et c'est pas une excuse du genre "ouai je suis désolée, je suis partie en weekend prolongé sur un coup de tête, couper avec mon quotidien de fille hyper-active". Alors là mais pas du tout!

Non, si je n'ai pas posté c'est parce que :

* j'avais pleins de boulot pour l'université. Dont un énorme essay en sociologie de la mode. En gros, j'ai blablaté sur les notions de déviance et de normes sociales. Passionnant je te raconte même pas. Le tout en anglais pour que ça soit plus rigolo !

* Y'a mes copines les migraines qui sont venues me rendre visite. Là aussi, tu te doutes que c'était rigolo. Au programme: dodo, couette, oreiller et tête horrible.

* Des anniversaires, où par politesse, tu te laisses offrir des vodkas culs sec. Vraiment par politesse tu te doutes bien.

Alors voilà l'accumulation des trois a fait que je n'ai pas dormi plus de 13h en trois jours. Et là tu a le droit de faire "clap clap" dans tes mains et de dire "respect".



Enfin bref. Dans ce ce billet l'internaute, je voulais te parler du manque de temps. Pour moi, le manque de temps ça a un effet positif. Je m'explique!

Par exemple pour cet essay que je devais rendre. Je m'y suis mise deux jours avant (cherche pas, je sais pas faire les choses à l'avance). Et en deux jours , je me suis mobilisée intellectuellement dans l'intérieur de mon moi même et PAF c'était bouclé et je suis même plutôt fière du résultat. Le stress j'aime ça. Ca fait mieux fonctionner mon cerveau. Je laisse place à mon instinct de survie et ça a toujours marché.

Et bien figure toi que j'ai fais le parallèle avec la mode. Par exemple le matin, quand t'as plein de temps devant toi, tu cherches pendant 10 000 ans la tenue qui pourrait être géniale, dans laquelle tu te sentirai à la fois belle, intelligente et à l'aise (autant dire que c'est pas évident tous les jours hein). Et pour ma part ça foire toujours. J'ai fais un constat simple: moins j'ai de temps, plus j'aime ma tenue. Plus elle est simple, plus elle est belle, plus je me sens bien.

Tu vois la mode quand c'est trop réfléchi, trop étudié c'est dommage; ça perd de son charme. Moi je trouve que y'a rien de plus beau qu'une fille qui on dirait, s'est habillée en 5 minutes top chrono. Faussement négligée mais réellement stylée.


samedi 8 novembre 2008

Rien à contrer !


Alors tu vois l'internaute, y'a de soirs où t'as pas spécialement envie de sortir et de te bourrer la gueule avec le genre humain. Et même si c'est difficile à croire pour certains, et bien y'a de çà quelques jours, j'étais dans ce cas là.

Alors avec deux de mes coloc' ont à fait une contrée (le troisième voulant apparemment dormir, bouhhh honte à lui). Alors la contrée pour ceux qui connaissent pas, c'est quasiment comme la belote. Et pour nous la contrée c'est pas de la rigolade hein. C'est sérieux, quand on perd on s'insulte avec des "connards", "putain t'a trop de chance" , "espece de fouine" et tout et tout.

Et moi je perds à la contrée. C'est parce que j'y vais au bluff et que j'ai pas compris que ça servait à rien le bluff dans ce jeu. Alors je perds. Souvent. Quasiment tout le temps en fait. Mais comme je suis pas mauvaise joueuse, ben j'y rejoue car j'adore traiter les autres!

(bon théoriquement, là il devrait y avoir une vidéo qui prouve que j'ai gagné une partie, que j'ai littéralement écrasé mes adversaires. Mais blogger il bûûûde en ce moment et veux pas me la mettre. Donc désolé l'internaute, ce post devient tout d'un coup fade et sans intêrets. Mais ne t'inquiète, je te la metterai cette putain de vidéo. Juste pour ma fierté personnelle.)

Mais j'ai quand même de la chance hein. la seule partie filmée je la gagne. Surement que le Dieu de la contrée était avec moi. Ou alors c'est peut-être l'alliance lunettes fumées + capuche qui a déconcentrée les autres. Je sais pas. Mais je m'en fous. Car j'ai gagné. Et ça, personne pourra me l'enlever!


vendredi 7 novembre 2008

Vendredi: blabla en vrac #3


Tu sais ce qui me manque le plus en angleterre: entendre les français raler. Et tu sais pourquoi? Car ici dès que tu rales on te dis : "Française". Alors qu'en France ça passe presque inaperçu. Et j'adore ça.

1°- A cause de Gossip Girl (mais surtout à cause quelques insmonies), je me suis réveillée quand le soleil était entrain de se coucher. Au début j'ai cru que le soleil se levait. Et puis mon cerveau s'est allumé. Alors j'ai compris que ma journée allait être très courte. [...] elle le fût.

2°- J'annonce officiellement sur ce blog que j'ai du faire face cette semaine, à mon premier découvert. Ca m'avait presque manqué. A mon banquier aussi j'suis sure!

3°- J'ai plein d'examens. J'ai plein de volonté. Mais pas du tout de motivation. Conclusion, je suis dans la merde.

4°- Tout le monde parle du nouveau James Bond. Moi je sais que c'est de la merde cinématographique mais bon, y'a Daniel Craig qui joue dedans. On peut pas tout avoir non plus.

4° bis- Par contre, l'épisode 9 saison 2 de Gossip Girl (voir ci-dessus) est génial...Même que Blair elle est gentille à un moment donné. Ca fait bizarre je te jure!

5°- C'est la motion de Segolène qui est arrivée en tête hier soir. Maintenant c'est sur, on aura même pas l'infime espoir de dire "Yes, you can". La vie est trop injuste l'internaute!


Les Minnetonkas et moi c'est pas la joie...


Je l'avoue sans aucune honte...Les minnetonkas j'aime pas. Enfin c'est pas que j'aime pas, mais je ne me vois pas avec ça aux pieds. Non, car quand je regarde les Kate Moss, les Lindsay Lohan, les Lauren Conrad et certaines bloggeuses, limite si je trouve pas ça joli. A leurs pieds. (j'ai dis limite hein)

Pourtant je l'aime la tendance hippie, la tendance folk et tout et tout. Mais les Minnetonkas non. Je te jure l'internaute que sur moi ça fait pas genre je suis une Pocahontas urbaine. Mais alors pas du tout. J'aimerai hein. Car Pocahontas je l'aime trop, elle nage dans les torrents, parle aux loutres et aux aigles...enfin elle est fun quoi.

Mais point de Pocahontas pour moi. Non, sur ma petite personne, ça fait plutôt...RIEN en fait. Voila ca donne rien. Car j'ai pas des jambes d'1m10, car j'ai pas des jambes longues et élancées. Et avoue, que Pocahontas elle a des jambes longues et élancées, c'est pour ça qu'elle a la classe avec. Tout comme Kate Moss d'ailleurs.

Bon je vais quand même faire preuve d'objectivité hein; de mon oeil de madasse à temps partiel, je trouve que les "low-boots" Minnetonkas ça passe. Mais alors la botte...alors là, je dis non, je pose mon véto que je n'ai pas (mais j'adore dire que je pose mon véto...ca fait comme les personnes influentes). Tu vois, je trouve que ça a un côté "bankable" qui ne flatte pas la silouhette (enfin pas la mienne tout du moins): ça coupe les jambes avec tous ces lacets et en plus les franges ça à vite fait de t'épaissir le mollet vite fait bien fait (perso je crois que j'ai pas besoin de ça, les entrainements de tennis s'en sont chargés bien correctement, les fourbes).

Enfin bref, j'aime pas quoi, tu l'auras compris l'internaute. Je préfère les boots de motardes. En fait je préfère surtout les bottines Susan de chez Chloé. Elle sont magnifiques. Rock et chic. Elles seraient parfaites à mes pieds je suis sure. Alors si tu sais pas quoi faire de tes sous tu peux toujours jouer ton âme charitable et me les offrir...!



mercredi 5 novembre 2008

Un putain de symbole...

Et voilà c'est fait...



Barack Obama, 44ème président des Etats-Unis. Démocrate.

Mais surtout premier président noir américain.

Quand je pense à ces dernières années; j'étais même pas née. Et pourtant...

Y'a quelques dizaines d'années y'avait l'esclavage.

Y'a 53 ans, les noirs avaient même pas le droit de s'assoir dans un bus et que Rosa parks elle a fait une magnifique putain de résistance.

Y'a ce magnifique discours de Martin Luther King en 1963. Ce discours ma maman elle me l'a fait apprendre quand j'avais 8 ans. Et je m'en souviens encore...

Y'a Malcom X dans les années 60...un monsieur qui a créé l'unité afro-américaine.

Et maintenant y'a lui...Barack Obama. 47 ans.

Moi je dis les américains ils ont beau être drôlement bêtes quelques fois (ils ont quand même osé diffuser Simple Life, c'est vous dire hein...), et bien eux, ils ont ont fait le bon choix en cette année 2008.

Je crois que c'est une bonne nouvelle. Pour lui tout d'abord; pour les américains; pour nous; pour ma confiance en la politique; pour la crise financière (si si vous verrez...)

Allez, je vais me piotter...ben ouai, j'ai pas osé vous dire, mais je me suis ennivrée. Et même que je me suis ennivrée un peu pour Barack! [et un peu pour moi aussi hihi]


lundi 3 novembre 2008

l'amour ça tient à pas grand chose...


Je suis amoureuse...

Je m'étais jurée de ne pas faire un étalage de sentiments tout dégueus sur ce blog...pardonne moi l'internaute.

Donc je suis amoureuse. Si vous saviez comme il beau, comme il est doux et comme il sent bon...dès que je le vois je frissonne, mes ovaires en sont chamboulés c'est te dire!

Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il cultive la discrétion. Il est pas là à faire son beau, à faire son "m'as tu vu?" et tout et tout. Et puis son petit côté sauvage et son allure un peu rock'n'roll...ahhhhh ça me rends folle ! Pourtant je suis pas une fille facile, je saute pas sur le premier venu [genre...].

En plus il a des dimensions de folies...si si je t'assure. Tu le verrais, tu ferais pipi dans ta culotte.

...


...


Son nom? City Balenciaga...ca sone bien hein ?!


vendredi 31 octobre 2008

Vendredi: blabla en vrac #2


Semaine très riche en soirées (donc très riche en grasses matinées). Et par conséquent, très pauvre en heures de cours. La vie anglaise c'est le mal !

1°- Cette semaine à Birmingham il a neigé, nous avons atteint péniblement les 7°c et la nuit tombe à 16h30. Il n'y a que deux choses à faire: Hiberner ou se suicider. J'ai décidé d'hiberner.

2°- En ce moment en angleterre c'est les soldes de mi-saison. Y'a pleins de choses très jolies chez Urban Outfitters, Topshop, Newlook. Alors aujourd'hui je suis allée voir juste pour vérifier l'information. Et mon banquier va faire le triste constat que ma CB, elle, n'hiberne toujours pas.

3°- A Birmingham, du 5 au 10 décembre y'a le "Clothes Show Live" . Le salon de la mode et de la beauté quoi. C'est un gros truc avec pleins de gens bien habillés. Y'aura pleins de brindilles qui défileront. Y'aura pleins d'expos et tout et tout. Y'aura du vintage partout. Je te raconterai!

4°- Une poupée vaudou de notre président, c'est Fillon qui est content. A quand une poupée gonflable de Carla? Affaire à suivre l'internaute...
(grande adepte de rue89 je suis...)

5°- D'après une étude très sérieuse, il parait que c'est à 22h04 que l'on est le plus créatif. Tu t'en fous hein...!


On écoute: Mind vs. Heart - Nneka

mercredi 29 octobre 2008

Leurs fringues à eux (et aussi un peu à moi...)

non c'est pas mon dressing...j'aimerai pourtant...

Les fringues des hommes. Là l'internaute, tu dis "et voilà qu'elle va nous faire une critique acide de la penderie masculine". Et bien t'as tort. Bien au contraire.

Je pique, je pioche par-çi par-là les fringues de mes coloc' z'hommes. J'adore ça. Et t'imagines bien que du haut de mon 1m55, c'est souvent bien trop grand. Mais je crois que c'est ça que j'aime. Que ca soit pas à ma taille. Que ça soit trop grand, trop large, trop petit. A ma taille j'aime pas. C'est parce que ça doit faire trop bien comme il faut. Et moi, j'aime pas être toute bien comme il faut.

Alors je pique. Ou plutôt j'empreinte pour une durée inderterminée. Par exemple ça fait plusieurs mois que j'ai la veste à capuche bleue de mon coloc'. J'adore la porter. Ca fait tout grunge, ça fait pas trop girly. Ca fait comme j'aime en fait.

Sinon, j'adore piquer le grand pull en pure laine de chèvre (ou mouton ou je sais pas quoi, peu importe après tout) de mon autre coloc'. Ca me fait une robe. Je trouve ça drôlement joli.

Y'a aussi la chemise. Bon là ça devient classique. Mais un classique dont je ne me lasse pas. Laisse tomber comme je trouve ça bien plus sexy qu'une jupe ras la touffe...mais bizarrement encore trop peu de filles ont compris tout ça. Je vais prier pour elles (oui, ma bonté me perdra...)

Je te parle même pas du boyfriend jean. Bon sauf que moi c'est pas le jean de mon boyfriend, c'est juste le jean de mon frêre...mais ça, personne est sensé le savoir (car entre nous, c'est tout de suite plus sexy de dire que c'est le boyfriend jean plutôt que le brother jean tu vois).

J'ai aussi des ceintures. Ah les ceintures des z'hommes. Je les aiment d'amour véritable. Mais l'internaute, me demande pas pourquoi, je pourrai pas te l'expliquer. C'est comme ça. Je dois avoir à l'intérieur de mon moi-même un gène, une allèle ("une des formes alternatives d'un même gène, occupant une place donnée sur un chromosome" d'après google...j'ai toujours pas tout à fait compris ce que c'était).

Et puis je crois que ça me conforte de ne pas tomber dans le look complet girly-cagole anglaise. Car depuis que je suis là, c'est ma plus grande peur. De me transformer en anglaise. Alors je continue à emprunter gentimment l'accessoire masculin (crois bien l'internaute, que je suis désolée de finir ce billet sur une phrase à connotation doûteuse...)


lundi 27 octobre 2008

le pull il m'aime pas...


Comme annoncé vendredi, je vous parle de mon problème relationnel avec le pull.

Le pull et moi ça ne fonctionne pas. Je ne sais pas pourquoi. Depuis que je suis petite, y'a rien à faire je n'en porte pas.

J'en ai deux en tout et pour tout. Et encore c'est des petits pull d'été genre quand je veux faire ma prude j'enfile tout ça.

Mais des bons gros pull d'hiver j'en ai pas. Alors je me gèle les fesses (les seins en l'occurence). Et je rale contre cette froideur qui pénètre dans l'intérieur de mon moi même.

Les gens ils me disent : "Mais t'es conne toi aussi, t'as qu'à acheter un pull au lieu de faire la belle en débardeur". Et ils ont pas tort.

Alors le lendemain je me décide de rentrer dans un magasin pour en acheter. Y'en a plein que je trouve beau. Avec leur grosse maille, leur col roulé dégoulinant, leur cachemire tout doux. Leur couleur écru, prune et bleu marine. j'ai tous envie de les acheter et de m'emmitoufler dedans comme ils font dans les films romantiques hollywoodiens avec la musique de Chopin en fond sonore (je trouve ça glamour j'y peux rien. Mon côté fille qui ressort sûrement).

Mais finallement je ressors du magasin avec des tee-shirts, des shorts, des collants en laines, des accessoires futilement indispensables. Mais sans pull.

Et le soir quand je sors (en tee-shirt donc), et que mes seins ils me font trop mal (ah je t'ai pas dis? je sais quand j'ai super froid. Ben ouais , mes seins ils me font mal, c'est mon baromêtre à moi) et bien je me dis que je suis drôllement conne à sortir comme ça. Et je me refais la promesse d'acheter des pull dans la semaine.


Ca fait 1 mois que je fais la promesse tous les soirs...

Ca fait 1 mois que mes seins, ils me le font payer quand je rentre chez moi...


on écoute: Nocturne de Chopin (cohérence avec le billet t'as vu!)


dimanche 26 octobre 2008

Les anglaises n'ont aucune classe...


Après deux mois içi, je peux te dire à toi l'internaute, que la populasse féminine anglaise n'est pas classe. Même pas un gramme, un micro gramme de classe...

C'est le constat affligeant que j'ai fais ce soir avec mes trois expatriés français. Un débrief autour d'un bon repas, d'une bonne bouteille de vin et de quelques cigarettes.

...

...

Ah oui je vais peut être argumenter cette affirmation que tu penses peut être calomnieuse. Non? Quoi, t'as pas envie? Mais je suis bien obligée après tout, sinon pas de billet. Ce qui serait drôlement dommage vu que j'ai une envie folle de cracher tout mon venin de française sur l'anglaise moyenne !

Donc l'anglaise n'est pas classe. Bon quelques fois elle tente mais c'est loupé (mais pas loupé d'un peu tu vois...).

* L'anglaise sort à poil. Qu'il fasse -10° dehors, qu'il vente, qu'il pleuve, qu'il neige (bon ça j'ai pas encore vu mais je suppose qu'elle ne fera pas la différence), elle sort son bout de tissu. Celui que nous on met au bord de la plage, l'été sous 35°c. Et bien l'anglaise elle sort en bas résille, talon de pute et robe de pute. Oui l'anglaise moyenne dès 20h est une pute; et est persuadée qu'elle doit sortir avec ce déguisement pour être classe.

* L'anglaise parle fort et rigole fort (en fait ça tiendrait plutôt du braillement). En France, on aime la discretion, les règles de bienséances. Les anglaises, soient elles ont oublié (les méfaits de la guiness surement...), soit elles n'ont jamais appris. Mais quelque soit le cas, t'as qu'une envie c'est de leur péter la machoire pour qu'elle se la ferme.

* L'anglaise ne passe pas une soirée sans être ivre. Mais pas ivre genre t'as bu 4 vodkas-ananas. Non, l'anglaise elle est ivre au point de gerber dans la rue, sur le canapé de la boite ou dans les toilettes dans le meilleur des cas. Et tout cela ne choque personne, tout cela est normal, ses copines continuent à rigoler (fort), à parler (fort), a faire les putes (encore plus fort). Dans le pire des cas, elle va se rincer la bouche dans la bouche de sa copine et/ou de son copain. (Perso quand je suis ivre, j'évite de vomir en public...en fait j'évite de vomir tout court)

* L'anglaise n'a pas de complexe à s'habiller comme une pute (voir ci-dessus) alors que ça déborde de partout. Please, camoufler moi tout ça derrière de jolies tuniques, de jolies robes babydoll. Je crois que je vais écrire à Gordon Brown pour qu'il fasse passer une loi là dessus. Ca devient critique (en espérant que la fille du premier ministre ne soit pas une grosse cagole).

* L'anglaise bouffe de la merde. Bon là c'est surement pas de sa faute...elle est née dedans la pauvre. Mais bouffer des sausages dégueu, des hamburgers ou des muffins aux smarties à 4h du matin en sortant de boite, des pates à 10h du matin (alors qu'avec ma chère coloc' on prenait un petit thé en lisant le journal)...Excuse moi l'internaute mais mes yeux ne s'y habituent toujours pas.


Je pourrais continuer, mais je ne veux pas non plus accabler l'anglaise moyenne, pour qui la vie n'est déjà pas évidente.


N'est pas française qui veut !



vendredi 24 octobre 2008

vendredi: blabla en vrac #1



Oui, le vendredi j'ai décidé de parler de tout, de n'importe quoi mais surtout de rien. Attends, non mais c'est la fin de la semaine, je vais pas non plus te parler de la crise financière...Si? t'as envie? ....Bah moi non! hahaha [rire diabolique, imagination].

1°- j'ai trouvé un super gel douche. "Moments Cashemere" de Nivea. Je crois que j'ai jamais pris autant de plaisir à me savonner. Seul problème, j'ai plus envie de retrouver ma baignoire que mes ami(e)s. Je vais donc écrire à Nivéa pour leur dire que leur produit ça casse les liens sociaux.

2°- Hier je me suis retrouvée enfermer dehors. J'avais oublié mes clés dans ma maison; la porte a claqué. Et paf, j'ai eu envie de pleurer. Pas de cerveau je te dis. Déjà en hibernation ce con!

3°- En angleterre, il commence à faire relativement froid. Pourtant, il m'est toujours impossible d'enfiler un pull, voire d'en acheter un. Cette remarque fera l'objet d'un billet, car ce problème je le traine depuis mon enfance.

4°- Hier je n'ai pas fumé de la journée. Surement dû au fait qu'avant hier j'étais complètement ivre. Et moi quand je suis ivre, je fume aisément un paquet de clope dans la soirée. C'est moche tout ça hein...!

5°- J'ai décidé de structurer ce blog. Même que j'ai des idées de rubriques. Tu vas voir, ça sera drollement chouette...Je vais même essayer que ça soit un brin culturel. Non, car là ca se voit pas trop, mais mon cerveau il adore le culturel. Si, si jte jure!




oui, l'image vient tout bêtement de google...

samedi 18 octobre 2008

Urban Outfitters veut ma mort...


Bien que le titre soit, on ne peut plus explicite, laissez moi vous raconter cette petite après-midi à Birmingham. Car je crois avoir besoin de l'écrire sur la blogosphère pour me rendre compte comme je suis faible. Attrocement faible.

Mais c'est pas de ma faute. C'est la faute à TF1. Et de leur programme de l'été. "L'ile de la tentation" que ça s'appelle. Et même que dans cette émission hautement culturelle, ils font des références culturelles sexuelles. D'après ce bon vieux Oscar "le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder".

Il est con celui là aussi. Fallait pas me dire ça à moi. Surtout quand je passe devant Urban Outfitters...Je vous jure, y'a des jours où j'ai l'impression que le monde il s'allie contre moi pour me pousser à acheter, alors qu'à la base, j'avais prévu de me mettre au régime de shopping compulsif! Plains moi l'internaute, ma vie est un enfer!

....

....


Bref...tout ça pour vous dire, que je suis passée devant Urban Outfitters, que Dieu il m'a quasiment forcé à y rentrer (quasiment hein...) et là PAF dans ma face, mon cerveau il m'a dis "Marion, tu ne ressors pas d'ici sans un paquet entre tes mains". Bon et moi comme je voulais pas avoir d'ennui avec Dieu ben je l'ai écouté. Mais d'un côté je veux pas avoir d'ennuis non plus avec mon banquier. (ni ma maman d'ailleurs)

Alors j'ai fais un deal avec Dieu. Je dépense pas plus de 20 pounds. Sinon je demande qu'on me brule sur la place publique. Au bûcher la Marion !

Je commence donc à flanner dans le magasin, et c'est là que je les aperçois...mes lunettes de Geek qui m'attendent gentimment. Celles que je voulais depuis plusieurs mois. Je regarde rapidos discretos le prix. Nickel. Et là Paf, je croise une écharpe merveilleuse d'amour. Je regarde le prix encore plus rapidos discretos que pour les lunettes. J'hallucine.

Et en deux temps, trois mouvements je me retrouve dehors avec un paquet entre les mains et 17 pounds dépensés.


Y'a pas à dire...Dieu il est super cool !

(Et j'aime toujours autant faire la débile devant ma webcam toute pourrie ! Je m'en excuse, tu dois en avoir ras le bol internaute, mais faut bien que j'illustre ce billet hein!)


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Edit # 1 : D'après une personne à la sagesse reconnue, l'achat de cette paire de lunette était futilement indispensable...Ouf, me voilà rassurée!