lundi 1 décembre 2008

La petite chronique musicale du lundi

C'est décidé, je vais parler un peu musique sur ce blog, comme ça il fera plus culturel. Et puis la musique c'est de la culture accessible. Enfin voila , je voulais intellectualiser ce blog (mais pas trop quand même) et c'est un bon moyen je crois.

Ca parlera vieux albums, ca parlera icônes musicales, ça parlera nouveaux albums et ça parlera de merde commerciale aussi (histoire que je puisse critiquer et tout...)!

Mais bon, je décide de commencer par une note positive, histoire que tu te dises pas que je suis bonne qu'à cracher mon venin. Alors, en ce lundi, je décide de te parler :

De l' album de Ray LaMontage, Gossip in the grain qu'est sorti en octobre 2008.

Alors peut être que tu connais et que tu aimes Ray LaMontagne et dans ce cas là, tu dois être drôllement contente que j'en parle. Mais dans l'autre cas, tu dois déjà t'imaginer qu'avec un nom pareil il doit ressembler à un bûcheron, vivant dans un endroit reculé, buvant du sirop d'érable au coin de sa cheminé au milieu de la forêt.

Et tu sais quoi, t'aurais presque pas tort. Car Ray LaMontagne en effet, il est chevelu, poilu, barbu , il porte des chemises de bûcheron et il a un petit air sauvage, un peu timide. Tiens comme ci-dessous.

Et c'est en écoutant Treeptop flyer de Stephen stills, que cet américain originaire du New Hampshire, décide de faire de la bonne petite musique folk (depuis que je sais ça, j'ai une pensée émue pour ce cher Mr. Stills).

Mais Ray c'est pas non plus un débutant hein. Avant Gossip in the Grain, il avait déjà sorti deux excellents albums, que tous les anglo-saxons ils avaient grave kiffé: y'avait donc Trouble en 2006 et puis Till the sun Turns dark en 2007.

Bon parlons de l'album en lui même. Des mélodies posées, tout douces (tellement douces que t'as envie de te lover dans une grosse couverture devant une cheminée avec du sirop d'érable), qui sont rythmées par la voix toute éraflée de Ray LaMontagne (moi ça me fous des frissons dans le cou, j'adore). Et puis aussi des mélodies un peu plus folks, un peu plus bluesy à la limite de la soul, qui te donnent envie de marcher dans la rue comme si t'étais dans un clip.
Enfin moi je trouve que Ray LaMontagne c'est un des auteur-chanteur-compositeur, le plus doué et le plus intéressant de sa génération. Et qu'il représente bien le circuit musical indé américain.

Winter Birds - Ray LaMontagne

1 commentaire:

Prune a dit…

Encore une belle découverte musicale grace à toi... Pas ray lamontagne, mais stephen stills! Merci encore!! A quand des craquages fashion à nous montrer??? Bises!