lundi 2 février 2009

La petite chronique musicale du lundi


J’adore mettre mon gros casque audio sur les oreilles et mettre la musique à fond. A en avoir mal aux oreilles. Je sais, ce n’est pas très intelligent tout ça : je vais devenir sourde et je vais couter cher à la Sécu et tout et tout. Mais ça me défoule, ça me transporte, comme si durant quelques minutes hop, je me coupais du monde, comme si on avait appuyé sur le bouton pause ; un instant où je flotte, où je danse comme une débile, où je chante (mal) comme une grande débile, où je m’auto-triste aussi quelques fois…Enfin j’aime quoi, c’est mon petit instant qui appartient qu’à moi, que je partage avec personne. Et j’aime terriblement ce petit instant égoïste.

En fait tout ça pour te dire que je vais être sourde à 41 ans et que tu vas devoir grave cotiser pour que je puisse m’acheter un joli appareil comme notre ancien président il avait. La classe internationale quoi (ou pas) !

Sinon en ce joli lundi où il ne fait même pas beau dans mon Angleterre, je voulais te parler d’une dame de la musique. Pas une simple chanteuse. Non non, je parle de ces chanteuses qui te marquent à vie. Et bien Cat Power (de son vrai nom Chan Marshall) elle en fait partie. Ne va pas croire que je te parle d’une nouveauté hein. Ca fait un petit moment qu’elle tourne sur le circuit indé américain. La demoiselle a déjà sorti 8 albums. Mais mon préféré c’est son septième, « the Greatest » qu’il s’appelle.


« The Greatest » c’est je trouve, l’album le plus abouti de mademoiselle Cat Power. Furieusement bien orchestré et une voix toujours au bord de la rupture d’où il s’échappe comme une sorte de sensualité douloureuse. Ca te bouleverse dans l’intérieur de ton corps c’est obligé.

Enregistré à Memphis, cet album est teinté de sonorités blues, gospel, folk, soul et rock…et cette voix, toujours cette voix hallucinante, touchante au possible que tu sais pas si Chan Marshall elle est heureuse ou triste quand elle chante. Ca te laisse une drôle d’impression. Ca te laisse toute chose…le genre tu te dis « putain faut que je réécoute cet album tout de suite pour être sure ». Et c’est comme ça que j’ai écouté cet album en boucle durant des semaines. Et quelques fois quand je mets ma musique en mode aléatoire, je tombe sur un de ses chansons…et c’est là que je branche mon casque et que je mets la musique à fond. M’isoler avec ma pote Cat Power le temps d’une chanson. Je m’imagine en concert privé, on se partage une cigarette, elle, sa guitare et moi.


3 commentaires:

Hannah a dit…

Moi j'aime quand tu chantes,
le soir,
du soko,
dans la rue,
avec moi.


Gnark tu es ma rockeuse préférée, Grenoble me manque tellement, tellement, tellement...

Melle. Marion a dit…

Hannah: C'est parce que t'es ma copine et que t'oses pas me dire d'arreter haha!

mlechocolat a dit…

J'aime bcp Cat Power !!
Miaouh (ok ok je sors xD)