lundi 30 mars 2009

Les joies de l'avion...

J'ai cru que je n'arriverais jamais en France l'internaute! Jamais! C'est que mon voyage a été grave long en péripéties !!!

Tout avait pourtant bien commencé...dans le train entre Birmingham New Street et Birmingham International (l'aéroport quoi), s'était posé en face de moi un jeune homme. Le genre de jeune homme qui met tes ovaires en émoi! Sapé comme dans un magazine, avec des cheveux magnifiques et une bouche...mon dieu une bouche! Enfin bref, durant 20mn ce fût plaisir des yeux quoi!

Et puis vient le moment tant attendu...je me suis assise dans l'avion (côté hublot, chanceuse que je suis), je sors le Harper's bazzar du mois d'avril avec joie et sérénité. Et là commence le drame... Deux enfants (pour ne pas dire merdeux), moyenne d'âge 10 ans, nationalité anglaise et une grande propension à bouffer de la chips qui pue tout en s'envoyant des grandes droites dans l'épaule. Là je me dis "ouai ok, ils sont excités car ils prennent l'avion mais vont vite se calmer quand y'aura des turbulences"! Je jubile intérieurement!

Le problème c'est qu'on a pas vraiment décollé quoi. On est restés deux heures coincés dans un avion qui avait un problème de carburant...j'ai commencé à avoir très mal au crâne (surtout que la veille la vodka et moi on avait fait amie-amie) (pour l'anniversaire de marie, tu sais celle qui pousse des youhou en dansant avec les bras).

Le pire dans tout ça...c'est que dans l'avion y'avait presque que des anglais. Et ils rigolaient tous très fort car ils partaient faire du ski à Gwenobeul comme ils disent. Y'a même ma voisine anglaise de devant qui se retourne et qui me dit avec un grand sourire et un grand éclat de rire "Oulalala, les vacances se font désirer!". Je lui ai sourit par politesse. Mais intérieurement une seule pensée "Mais casses toi connasse, tu vois pas que j'en peux déjà plus de votre bonne humeur". Ouai, j'étais grave une raleuse. D'ailleurs, les seuls qui ralaient dans l'avion, c'était les français. Champion du monde nous sommes...et je kiffe plutôt ça en fait!

Finalement, on décolle mais j'avais plus rien à lire quoi. Alors je me dis, que la meilleure façon de passer le temps c'est de dormir. Et j'ai dormi. Plus ou moins (je rappelle que j'ai deux merdeux anglais à ma droite). On arrive enfin, tout le monde applaudit à l'attérissage (ça aussi va falloir qu'on m'explique). Mais là encore, on reste coincés 30mn dans l'avion...car "vous comprenez, y'a trop de monde à l'aéroport, on doit attendre".

Là tu as le droit d'imaginer mon visage se décomposer sur place...car c'était foutrement le cas. En attendant je me regarde avec le mirroir de poche. J'ai des cernes immenses, des cheveux qui sont devenus tout moches et un bouton qui pointe le bout de son nez...(décomposition du visage, phase 2 entamée) haha.

Bref, je suis bien arrivée tu me diras. C'est l'essentiel...mais je vais dors et déjà prier pour que le retour soit plus facile !

Triple kiss l'internaute, je file me mettre du vernis.

On écoute: Live Nude Cabaret - Jackson Browne

2 commentaires:

Lily Kae a dit…

J'espère que tu seras de meilleures humeur au réveil ^_^

J'aime beaucoup ta façon d'écrire tu sais? Et tu me fais bien rigoler!

kiss kiss

Melle. Marion a dit…

Lily Kae: ooh merci beaucoup pour ce compliment! Et pour le matin, si tu me laisses une heure, oui, je suis capable de te parler avec un grand sourire hihi!